Home > Tests > Test du rheobus Akasa AK FC-03 et integration dans un Sonata.

Test du rheobus Akasa AK FC-03 et integration dans un Sonata.


J’ai reçu ces jours-ci mon rheobus afin de « calmer » mes deux ventilos de boîtier qui tournaient à fond (en 12 V.) tout le temps.

Première impression, le look est vraiment soigné, 5 couleurs différentes de façade, un super design… Avec le rheobus, 4 sondes et 4 câbles pour contrôler les ventilateur, le tout alimenté par une prise molex classique.

Et je me sens rassuré quant à l’intégration dans mon pc lorsque je vois la profondeur du produit : ça devrait passer dans la tour, malgré le boîtier du disque dur qui ne laisse libre que la moitié (en hauteur) d’un emplacement 5.25″…

Après montage des 4 sondes et cables d’alimentation des ventilateurs, ça se complique : si ça passe, ça sera au millimètre. Finalement, après avoir enlevé tous les cables de l’alim que je rangeais sous le Silentmaxx et installé celui-ci le plus loin possible de la façade, je peux enfin mettre en place le rheobus, mais il faut un peu bourriner sur le cable d’alim de celui-ci…

Enfin, c’est rentré, je m’arrange pour cacher un minimum tous les cables reliés aux ventilateurs, je place les sondes au mieux possible puis je démarre en expliquant au bios de ma P5B Deluxe que ça sert à rien de bipper s’il n’y a aucun ventilateur branché à la prise « ventilateur processeur » sur la carte mère…
Une fois sous tension, le Akasa a encore plus de style, la façade « plasitifiée transparent » par dessus la façade noire mat y est certainement pour quelque chose, tout comme le rétro-eclairage bleu des boutons qui s’accorde parfaitement au bleu des diodes de la façade de la tour.

Un peu gadget mais toujours sympa, les 7 couleurs differentes pour le retroeclairage de l’écran, ainsi que les options « aucun retroeclairage » et « changement de couleur automatique toutes les 3 secondes »…

J’ajouterai prochainement des photos des différentes façades du rheobus mais intéressons nous d’abord aux fonctionnalités de celui-ci :
Il permets d’avoir 4 températures différentes grâces aux 4 sondes fournies, de contrôler 4 ventilateurs (qui se branchent habituellement sur la carte mère), c’est-à-dire de faire varier la vitesse de rotation de ceux-ci en changeant la tension délivré à chacun. On peut donc contrôler indépendamment chaque ventilateur en lui fournissant entre 6 et 12 Volts. On peut afficher une température et une vitesse de rotation à la fois, l’une indépendamment de l’autre (afficher la vitesse de rotation du ventilateur CPU mais la température du disque dur, par exemple). De plus, il est possible de fixer une limite de température pour chaque sonde afin de déclencher une alarme dès que la température limite est atteinte. Une alarme c’est un un bip-bip continu et l’affichage qui clignote en rouge : impossible à rater !
Pour conclure, je suis satisfait de ce rheobus, il fait parfaitement son travail même si dans mon cas, deux de mes ventilateurs (ceux de mon boîtier) font trop de bruit, même au minimum…
Je devrais donc changer de ventilateurs, je pense prendre soit des Noctua, soit des SilenX, dans tous les cas j’en reparlerai ici…

Points importants du produit :
+ produit très bien fini;
+ attention portée au design du produit : façades, differents rétro-eclairage…
+ prix;
- impossible de faire descendre les ventilateurs en-dessous de 5-6V environ;
- les sondes délirent un peu des fois (+ ou – 3°C pendant quelques secondes puis ça revient à la « vraie » valeur).

Edit : Un petit bemol pour les sondes, j’en ai « cassé » une en la mettant entre le processeur et le radiateur, elle a dû être trop serrée après la fixation du ventirad. Elles sont donc un peu fragiles.

Guillaume Favez – has written 241 posts on this site.
Geek, par passion et par métier ! Expert terminaux mobiles, blogueur et en manque de sommeil...

If you enjoyed this post, please consider leaving a comment or subscribing to the RSS feed to have future articles delivered to your feed reader.
This article was posted in Tests and tagged , . Bookmark the permalink. Follow comments with the RSS feed for this post. Post a Comment or leave a trackback: Trackback URL.

2 Responses to "Test du rheobus Akasa AK FC-03 et integration dans un Sonata."

  1. Ferg dit :

    Bonjour,

    je souhaite acheter le Akasa AK FC-03. J’ai un Antec SONATA III, est-ce les boutons du rhéobus « passent » malgré la porte de mon boitier ? Y-a-t’il assez de place entre la porte et le rhéobus une fois la porte fermée ?

    Merci d’avance .
    Ferg

  2. Bysus dit :

    Bonjour,
    Dans un Sonata III je ne sais pas mais dans le Sonata I il passe sans problème…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Current day month ye@r *

Home > Tests > Test du rheobus Akasa AK FC-03 et integration dans un Sonata.
© 2006-2017 Bysus.fr. Tous droits réservés.