Home > Tests > Test et montage du CoolerMaster GeminII

Test et montage du CoolerMaster GeminII


Pour remplacer mon ventirad Zalman CNPS 7000B-Cu (qui commençait à se faire vieux, puis d’ailleurs j’en avais besoin pour un autre pc), j’ai hésité entre un Noctua NH-U12F et un CoolerMaster Gemin II.
J’ai finalement choisi ce dernier car il coûtait moins cher (même si livré sans ventilateur contrairement au Noctua) et surtout car selon quelques tests il refroidit autant le processeur tout en refroidissant aussi la ram et le Northbridge, composants proches du processeur et connus pour beaucoup chauffer.

I Quelques photos de l’impressionnant radiateur :

La boîte et son contenu.

Le radiateur, vu sous tous les angles…

D’autres photos, provenant du constructeur :

Avant de passer à l’installation, attardons-nous sur les caractéristiques du produit…

II Caractéristiques :

Sockets supportés : AM2/754/939/940/LGA775

Processeurs supportés : tous, à toutes les fréquences*
Dimensions : 175 x 124.6 x 81.5 mm
Matériaux : base en cuivre, 6 heatpipes, ailettes en aluminium
Poids : 847 g
[caractéristiques détaillées complètes du Cooler Master Gemin II sur ce pdf du constructeur]

*d’ailleurs sur la page d’accueil de Cooler Master Europe, il est fait mention d’un Intel Core 2 Extreme X6800 @ 3900MHz refroidi par un Gemin II…

Le bruit n’est pas mentionné ici car il dépend des ventilateurs non fournis. Personnellement, j’ai opté pour des Noctua NF-S12-800 (j’en avais déjà deux dans mon pc, j’en ai acheté un troisième…). Bien sûr des ventilateurs de 800 tours/minutes ne sont pas du tout conseillés pour refroidir un processeur mais je comptais sur l’imposante surface de dissipation du radiateur pour compenser le peu d’air brassé par les deux ventilateurs fixés dessus. En parlant de fixation des ventilateurs, passons tout de suite à l’installation du gemin ii dans la tour.

III Installation du radiateur Cooler Master gemiII

Pour fixer un tel radiateur sur une carte mère, on ne peut se contenter d’un système de maintient habituel : les 850 grammes necessittent une fixation plus élaborée. Ainsi, il faut sortir la carte mère du boîtier pour monter le radiateur, ce qui ne parait pas spécialement long mais quand on compte le temps pour débrancher tous les cables sata, ide, les sondes de température, les ventilateurs, la carte graphique (ou les cartes graphiques pour les chanceux!), et autres boutons et voyants situés sur la façade de la tour, ça prend quand même pas loin d’une heure (démontage, installation et remontage compris). Une fois la carte mère démontée, il ne reste qu’à :

1) nettoyer le processeur pour retirer la pâte thermique;
2) remettre de la pâte thermique sur le processeur et l’installer sur la carte mère;
3) installer le radiateur sur le processeur;
4) remonter la carte mère dans le boitier;
5) installer les ventilateurs sur le radiateur.

Je vais détailler chacun de ces points car c’est plus compliqué qu’on pourrait le croire…

Etape 1 : Nettoyage du processeur.

Le nettoyage du processeur est facultatif mais vivement conseillé. En effet, si on change de radiateur, toute la pâte qui était sur le radiateur ne servira plus et il ne restera que ce qu’il y avait sur le processeur et ça peut être insuffisant. Puis quand on achète un radiateur « haut de gamme » tant qu’à faire, autant l’installer le mieux possible. Il faut donc enlever toute la pâte puis en remettre après. On enlève le plus gros avec un chiffon sec, ensuite ce qu’il reste avec un peu d’alcool, puis un chiffon humide pour qu’il ne reste plus d’alcool et enfin encore un petit coup de chiffon sec pour enlever toute humidité sur le processeur. Il faut veiller à ne pas mettre de pâte, d’alcool ou d’eau sur les circuits imprimés ou les pins (éléments qui font le contact avec la carte mère) du processeur.
A la fin de cette étape, on est censé avoir le processeur dans le même état que lorsqu’on l’a acheté.

Etape 2 : Pose de la pâte thermique.

Le processeur étant maintenant tout propre, on peut l’installer sur la carte mère, ce qui est relativement simple. Ce qui est plus compliqué, c’est de remettre de la pâte thermique dessus. Tout d’abord, quelle pâte utiliser? Ensuite, comment en mettre et en quelle quantité? Tout cela est expliqué dans cet article de Matbe qui, bien que datant de Mai 2005, est encore d’actualité. Cet article explique qu’il faut un minimum d’epaisseur de pâte mais qui recouvre toute la surface du contact entre le processeur et le radiateur (ce qui n’est pas tout à fait vrai, nous le verrons plus loin). Enfin pour le choix de la pâte, les mesures montrent que l’Arctic Silver 5 est la meilleure. Personnellement, je n’avais pas d’autre pâte sous la main que celle livrée avec le radiateur gemin ii. J’ai donc utilisé de la pâte Cooler Master. Pendant que nous sommes sur cette étape concernant la pose de la pâte thermique, je tiens à préciser une chose importante : il faut mettre la couche la plus fine possible de pâte thermique à une condition : que le processeur soit parfaitement « plat », c’est à dire ni concave, ni convexe ! Mon Core2Duo étant concave, au début j’avais mis un peu de pâte sur toute la surface mais le refroidissement était très mauvais !
J’ai dû alors tout recommencer pour en mettre un peu plus (en particulier au milieu, vu qu’il est concave) et j’ai gagné plus de 15°C ! Enfin, il faut faire attention à la base du radiateur qui doit être, elle aussi, parfaitement plate (la majorité des radiateurs le sont, heureusement!).

Sur ces images, il n’y a pas assez de pâte thermique pour mon processeur, en particulier au milieu, mais ça peut être suffisant pour d’autres processeurs dont la surface est plane

Etape 3 : Installation du radiateur sur le processeur.
Nous voici enfin à cette fameuse installation. Le manuel décrit assez bien, en une dizaine d’étapes, l’installation et ce, pour tous les sockets compatibles. Mais ne vous attendez pas à un beau manuel de type « livre », non ce n’est là qu’un papier dépliant tout en noir & blanc. L’installation consiste à fixer sur la base du radiateur un support métallique duquel partent 4 vis qui vont se fixer à la carte mère. On serre les ecrous au dos de la carte mère, voilà pourquoi on doit démonter celle-ci pour installer le Gemin II. Cette installation est rapide et assez simple. Attention cependant à ne pas oublier d’installer la ram avant le radiateur car sur certaines cartes mères il est possible que le radiateur gêne l’accès à la ram.

Enfin, il est à noter qu’on peut installer le radiateur dans 4 positions différentes. Voici deux schémas plus clair qu’un long texte :

Le rectangle noir représente la carte mère; dans le cas1, une fois le radiateur installé, on ne peut plus enlever la barrette de ram la plus proche du processeur (sur certaines cartes mères) et il faut faire attention à la hauteur de celles-ci, en particulier pour les barrettes avec des radiateurs. Le cas2 était impossible pour moi car il y avait collision avec la carte graphique et le radiateur n’est pas assez haut pour passer au-dessus de celle-ci. Les deux autres cas sont impossibles sur la majorité des cartes mères et des boîtiers : dans le sens opposé au cas1, le radiateur sort de la tour par l’arrière (du coté des connectiques) car il dépasse de la carte mère et le dernier cas correspond à l’ opposé du cas2 : il y a collision avec l’alimentation car celle-ci est souvent proche de la carte mère.

Le radiateur est assez haut, les composants près du processeur ne sont donc pas un soucis pour l’installation. Par contre pour les barrettes ça peut être un peu juste.

Etape 4 : Installation de la carte mère dans le boitier.
Cette étape qu’on pourrait croire simple ne l’est pas tant que ça en raison de la taille du radiateur qui est fixé sur la carte mère ! En effet, ça passe au millimètre près dans mon boitier de taille moyenne (hauteur x longueur x largeur : 42 x 46 x 20). Une fois la carte mère installée et tous les câbles rebranchés, on ne peut plus trop toucher à la ram si on a opté pour l’installation de type cas1; si c’est le cas2 qui est en place, ça ne va pas forcément être facile pour mettre la carte graphique!

Etape 5 : Installation des ventilateurs sur le radiateur.
Une fois le radiateur installé, il n’y a plus qu’à fixer les ventilateurs dessus. Ceux-ci se fixent sur un « cadre » qu’on fixera ensuite sur le radiateur. Ils doivent être installés de façon à ce qu’ils soufflent vers la carte mère. On peut faire glisser les ventilateurs le long du radiateur pour les fixer plus ou moins où l’on veut, tout en restant un minimum en face du radiateur. Dans mon cas, on voit ci-dessous qu’ils ne sont pas centrés mais situés plutôt sur la gauche; je n’avais pas le choix en raison de la présence du lecteur DVD à droite. J’ai d’ailleurs dû les mettre tellement à gauche que je n’avais plus la place pour mettre un ventilateur en extraction comme c’était le cas auparavant. J’essaierai de solutionner ce problème mais en attendant, je n’ai malheureusement plus de ventilation de boitier, donc les ventilateurs de la carte graphique et du processeur ne font que brasser de l’air chaud, ce qui est bien sûr mauvais pour le refroidissement.


Avant / Après…

IV Mesures de température & bruit.

Une fois le radiateur et les ventilateurs installés, j’ai relevé les temperatures. Pour le processeur, je n’ai pas pu le faire avec exactitude avec mon rheobus Akasa car il aurait fallu placer une sonde directement sur le processeur, ce qui remettait en cause le contact entre celui-ci et le radiateur.

Sous PC Probe (un utilitaire distribué avec les cartes mères Asus qui permet de relever tensions et températures) je relevais 60°C boitier ouvert, processeur idle (c’est-à-dire qui n’exécute aucune tâche) et les deux Noctua tournant à fond : 850 tours/minute. Cette température étant particulièrement élevée et anormale, j’ai refait tout le montage comme je l’ai dit précédemment jusqu’à comprendre qu’il fallait que je mette plus de pâte au centre du processeur.

J’ai alors obtenu des températures bien plus convenables puisque actuellement je suis à 45°C sous PC Probe, processeur idle, boitier fermé, temperature ambiante d’environ 20-22°C et le pc démarré depuis une semaine. En full, donc lorsque le processeur tourne au maximum, la temperature de dépasse pas les 54°C, ce qui n’est pas si mal vu que je n’ai plus de ventilation de boîtier, comme expliqué précédemment. Pour comparaison, avec mon Zalman et une ventilation de boîtier correcte, le processeur oscillait entre 52 et 58°C (mais c’était peut-être aussi dû à un manque de pâte thermique). Je pense qu’avec une ventilation de boitier comparable, je pourrais descendre aux alentours de 40°C, ce qui représente un gain de 12 à 18°C ! De plus, la tempèrature du chipset, donc des éléments de la carte mère étant situés près du processeur, a descendu de 12°C environ !

Conclusion

Ce radiateur est particulier de par sa taille et du coup, ses points faibles sont aussi ses points forts:

Il est composé de cuivre pour la base avec 6 heatpipes, c’est un point positif : ça permet de faire mieux circuler la chaleur au sein des nombreuses ailettes en aluminium. Mais c’est aussi un point négatif car ce radiateur, une fois équipé de ses deux ventilateurs necessaires pèse plus d’1Kg ! Il necessite donc une fixation complexe qui est fastidieuse car il faut tout démonter; de plus, il faudra faire attention lors des déplacements de la tour en raison du poids qui repose sur la carte mère.

Sa taille est tout à fait inhabituelle pour ce genre de produit; cela fait sa force car il dissipe mieux la chaleur qu’un autre radiateur plus petit mais cela est aussi un défaut car il ne rentre pas dans tous les boîtiers : ça passe limite dans ma tour moyenne.

Enfin, le fait qu’il soit livré sans ventilateurs peut paraître un défaut (ou plutôt un manque) mais cela peut être vu comme un avantage puisqu’on peut soit même choisir ses ventilateurs et ainsi s’orienter vers des performances importantes (processeur très puissant, overclocking) ou vers des nuisances sonores très faibles (processeur moyen, bruit faible) comme c’est mon cas.

A noter tout de même qu’il doit être possible, avec une ventilation de boitier correcte, d’allier faibles nuisances sonores et performances, c’est pourquoi je conseille ce radiateur. Enfin, un mot sur la concurrence, comme par exemple le Noctua NH-U12F dont j’ai parlé en introduction qui est tout aussi performant en refroidissement processeur mais ne réduit pas du tout les temperatures de la carte mère. Le Noctua est vendu à 52€ environ avec 1 ventilateur Noctua à 1200 tours/minute (on peut en installer un deuxième), le Cooler Master à 36€ sans ventilateurs.

Guillaume Favez – has written 241 posts on this site.
Geek, par passion et par métier ! Expert terminaux mobiles, blogueur et en manque de sommeil...

If you enjoyed this post, please consider leaving a comment or subscribing to the RSS feed to have future articles delivered to your feed reader.
This article was posted in Tests and tagged . Bookmark the permalink. Follow comments with the RSS feed for this post. Post a Comment or leave a trackback: Trackback URL.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Current day month ye@r *

Home > Tests > Test et montage du CoolerMaster GeminII
© 2006-2017 Bysus.fr. Tous droits réservés.