Home > Tests > Logitech > Test de la souris Logitech Vx Revolution

Test de la souris Logitech Vx Revolution


Pourquoi cette souris ?

Après l’achat de mon portable Vostro 1400, il me fallait une souris. J’ai utilisé de nombreuses années l’énorme MX500 (en test ici; elle est maintenant remplacée par la Mx518). J’ai aussi utilisé 2 ans l’excellente MediaPlay (en test ici) une souris dotée de nombreux boutons multimédia. Bien sûr, pour accompagner un pc portable il me fallait une souris plus petite… J’ai hésité sur la connectique avec le pc : USB ou Bluetooth ? Dans la mesure où il est possible que cette souris me serve un jour en dépannage sur un autre pc que le portable, j’ai préféré l’USB pour sa compatibilité avec tous les pc. Comme mes deux précédentes souris étaient des Logitech et que j’en était content, je me suis logiquement tourné à nouveau vers cette marque pour ma nouvelle acquisition. Tel un Geek, j’ai tout de suite été attiré par le haut de gamme : la toute nouvelle Vx Nano et donc la Vx Revolution. J’ai choisis cette dernière car je n’étais pas prêt à mettre 70€ dans une souris, j’ai pu la trouver en occas’ à 40€ frais de port compris sur ebay…

Les photos.

Installation & utilisation : Côté logiciel (et pilotes).

Je n’ai eu aucun problème d’installation que ce soit sous Vista ou Xp, et sous Linux je n’ai pas cherché à installer les pilotes mais elle a été automatiquement détectée, comme sous Windows, et ça me suffit…
Du côté des pilotes, c’est la même chose que pour les autres souris Logitech, c’est peut-être un peu lourd à démarrer tout le temps avec Windows mais c’est plutôt pratique une fois installé !
Comme les captures d’écran ci-dessous le montrent, on peut configurer de façon très avancée chaque bouton de la souris, indépendamment pour chaque programme !


On peut configurer chaque bouton de la souris et ce indépendamment pour chaque application ! Ici sont présentées les applications Microsoft mais vous pouvez ajouter n’importe quelle autre programme…


On peut aussi gérer les vitesses du pointeur, mais aussi le défilement de la molette (en horizontal et vertical) et du zoom, ainsi que l’accélération pour chaque programme.

On peut aussi accéder au niveau de batterie (exprimé en jours ou en pourcentage). Ainsi, l’autonomie estimée des deux piles R6 est de plus de 100 jours ! Bien sûr, cela dépend comment on s’en sert…

Setpoint, le logiciel qui gère tout ça permet aussi d’actionner certaines configurations lorsqu’un jeu est détecté; on peut aussi vérifier la présence de mises à jour facilement.

Installation & utilisation : Côté matériel.

Mes précédentes souris optiques ne fonctionnaient pas sur toutes les matières : papier glacé, verre, ou de manière générale tout ce qui est réfléchissant empêchait la souris de fonctionner correctement. Là, agréable surprise, une nappe en toile cirée avec laquelle la MediaPlay ne voulait rien savoir n’a posé aucun problème à la Vx Revolution ! J’ai alors essayé quelques autres surfaces à problèmes et même si c’est pas toujours parfait, c’est beaucoup mieux !
Cette souris tiens bien dans la main et est plutôt agréable à l’œil même si ces critères sont assez subjectifs…
Les boutons principaux à savoir les gauche et droit sont agréables, réclament la même pression l’un que l’autre et ce sur toute leur surface. Ils font peut être à peine trop de bruit mais ça reste largement supportable.
Evidemement cette souris dispose d’autres boutons :
- boutons précédent/suivant (comme toutes les souris milieu & haut de gamme…),
- un bouton initialement dédié à la recherche (mais on peut bien sûr changer cette fonction) qui se situe au dessus de la molette, ce qui fait qu’il se retrouve un peu trop dans la paume de la main pour être facilement atteint,
- un bouton coulissant vers l’avant et l’arrière pour zoomer et dézoomer,
- enfin, la fonction la plus mise en avant par Logitech pour cette souris est sa molette : Celle-ci est en métal revêtu de caoutchouc et semble donc d’une grande qualité. Elle est bidirectionnelle, c’est-à-dire qu’elle permet le déplacement horizontal et, grande exclusivité aux souris très haut de gamme de chez Logitech : on peut régler « comment » défile cette molette ! En effet, sous la souris se trouve un petit interrupteur qui coulisse entre une position crantée et un position « roue libre ». On peut bien sûr le positionner entre les deux afin de vraiment régler ce paramètre précisément. En utilisation quotidienne, on s’en sert peu mais de temps en temps c’est bien utile. Quand on a de longs documents à parcourir, qu’on sait qu’on ne va pas tout lire, quel plaisir de scroller vers le bas et de laisser la roulette tourner toute seule pour descendre de plusieurs dizaines de pages (voir même une centaine de pages en un seul « scroll »). Bon d’accord, ça relève un peu du gadget car en cliquant sur la molette, comme sur la plupart des souris, la fonction « Autoscroll » s’affiche et il n’y a qu’a descendre la souris pour que les pages défilent, mais ça peut quand même apporter un plus.
Le bouton coulissant du zoom est efficace mais je suis trop habitué au « Ctrl+molette » pour zoomer/dézoomer donc je ne m’en sers pas vraiment. Cependant il fonctionne bien, ni trop rapide ni trop lent et est facilement accessible.

En dehors des boutons, cette souris glisse bien grâce aux 5 patins glissants situés en dessous.
Toujours, en dessous de la souris se situe le cache pour les 2 piles R6 ainsi qu’un bouton « power » et une petite diode verte qui allumée lorsque la souris est en fonctionnement.
Mais pour allumer la souris justement, pas besoin d’appuyer sur le bouton « power » : il faut appuyer sur un bouton « eject » qui permet de sortir le capteur USB de la souris ! En effet, le récepteur USB se range dans la souris lorsque vous ne vous en servez pas. Ainsi, dès que vous le sortez de celle-ci en appuyant sur le bouton « eject », la souris s’allume et dès que vous ranger le récepteur dans la souris, celle-ci s’éteint ! On ne peut donc plus oublier d’éteindre la souris, à moins de laisser le récepteur sur l’ordinateur… Je trouve que cette astuce est vraiment une excellente idée : on n’oublie jamais le récepteur quelque part (c’est bête de se retrouver avec la souris, le pc portable mais pas le récepteur USB de la souris…) y compris sur le pc (vu qu’il dépasse, en cas de choc ça pourrait casser le récepteur et le port USB du pc !), on n’oublie pas d’éteindre la souris puisque du coup elle s’éteint toute seule puis ça prends moins de place à transporter ! En plus c’est vraiment bien fait, ça prends qu’une seconde à sortir/ranger dans la souris, il ne dépasse pas lorsqu’il est dans la souris et il n’y a pas de « trou » dans celle-ci lorsque le récepteur n’est pas dedans car il y a un cache…
Une dernière chose que je n’ai pas encore dis à propos de cette souris : lorsqu’on allume la souris, des diodes s’allument sur le côté afin d’indiquer le niveau des piles, c’est utile et assez « élégant ».

En conclusion, cette souris est très ergonomique et agréable à utiliser. Je ne lui trouve aucun défaut, je la conseille donc à toute personne prête à mettre une quarantaine d’euros dans une souris pour portable…

Guillaume Favez – has written 241 posts on this site.
Geek, par passion et par métier ! Expert terminaux mobiles, blogueur et en manque de sommeil...

If you enjoyed this post, please consider leaving a comment or subscribing to the RSS feed to have future articles delivered to your feed reader.
This article was posted in Logitech, Tests and tagged . Bookmark the permalink. Follow comments with the RSS feed for this post. Post a Comment or leave a trackback: Trackback URL.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Current day month ye@r *

Home > Tests > Logitech > Test de la souris Logitech Vx Revolution
© 2006-2017 Bysus.fr. Tous droits réservés.