Home > Comparatifs > Test d’un modem/routeur wifi 802.11 N : le Netgear DG834N [partie 2]

Test d’un modem/routeur wifi 802.11 N : le Netgear DG834N [partie 2]


J’ai écris un article sur le modem/routeur Wifi DG834N qui présentait le modem d’un point de vue technique et esthétique. On va maintenant s’attaquer aux performances en Wifi de celui-ci. Je vais comparer pour plusieurs pièces d’une grande maison les débits obtenus avec le DG834G et le DG834N (pas très originaux les noms…) afin de voir si vraiment ça s’améliore. Pour compliquer un peu la chose, chaque test de réception wifi sera effectué avec une clé usb 802.11 b, un chipset wifi integré d’un portable en 802.11 G et un chipset intégré d’un portable en 802.11 pre-N !

Les tests de débits wifi ont donc été réalisés à plusieurs endroits :
pièce 1 : juste à côté du routeur, le débit relevé est donc le débit maximal.
pièce 2 : 2 mètres et un mur de 60 cm (en pierre) séparent du pc portable.
pièce 3 : 5 mètres, un mur de 60 cm et 3 murs de 10 cm séparent le routeur du pc portable. Les murs ne sont pas traversés perpendiculairement par les ondes mais « dans la longueur ».
pièce 4 : au-dessus de la pièce 2, donc toujours un mur de 60 cm mais en plus, un étage et plus de distance.
pièce 5 : encore plus de distance et de murs (épais ou non) : voir le schéma ci-dessous.
pièce 6 : un mur de 60 cm et quelques murs peu épais ainsi qu’une bonne vingtaine de mètres séparent les deux appareils.
limite 1 : un mur de 60 cm + 4 mètres + un mur peu épais + 4 mètres + un mur de 60 cm + 10 mètres
limite 2 : comme limite 1 + 25 mètres
limite 3 : comme limite 2 + 2 murs très peu épais et 5 mètres.

Schéma simplifié de la maison et des diverses pièces dans lesquelles j’ai testé le wifi.


Les débits sont calculés à partir du temps mis pour copier un dossier de 150Mo du pc portable relié en wifi au routeur à un pc relié en ethernet au routeur.

L’influence des récepteurs Wifi.

Les schémas suivants représentent le débit relevés dans chaque pièce. L’unité de mesure est le Ko/s.

Le routeur 802.11G offre des débits moyens mais ceux-ci dépendent beaucoup du récepteur utilisé… En effet, un récepteur 802.11B est de loin surpassé par un récepteur 802.11G alors que le 802.11N fait encore mieux.

Le routeur 802.11N offre de meilleurs débits qui dépendent encore une fois du récepteur utilisé.

L’influence du routeur Wifi.

Bien que les débits restent très limités, le routeur 802.11N fait mieux que le 802.11G. Cependant il ne faut pas s’attendre à des miracles : le débit est bridé par le récepteur 802.11B à 500Ko/s environ.

Avec un récepteur 802.11G, on fait un grand bon en avant car les débits maximaux sont multipliés par 3 avec le routeur 802.11G et par 6 avec le routeur 802.11N. Ce dernier est donc plus performant que le routeur 802.11G même si pour la pièce 4 la tendance est inversée.

Enfin, avec un récepteur 802.11N, les débit maximaux augmentent dans certains cas mais si l’on revient sur le cas de la pièce 4, le routeur 802.11G offre un débit de 1360Ko/s contre seulement 585Ko/s pour le routeur 802.11N ! Etonnant pour un routeur qui dit offrir portée et débits accrus par rapport au 802.11G…

J’aimerais bien conclure sur les performances, tant en débit qu’en portée de ce routeur DG834N mais les mesures sont tellement variables d’un instant à l’autre que la conclusion est difficile. En effet, dans les mêmes conditions (appareils à micro-ondes éteints, même températures, obstacles…) une mesure de débit peut varier du simple au triple… C’est pourquoi je n’ai pas précisé les débits sur les graphiques : ils changent trop. Cependant, je les indique à la fin de cet article à titre indicatif. Vous y trouverez les moyennes de toutes les mesures de débits réalisées ainsi que les débits théoriques et la qualité de la connexion indiqués par Windows.


Les cases vertes sont celles ou le débit est supérieur à 500Ko/s, en rose pâle celles ou le débit est inférieur à 500Ko/s et en rouge celles ou la connexion est impossible.

Comme je l’ai dit précédemment, il est difficile de conclure sur les performances du DG834N. La seule chose certaine c’est que dans la plupart des cas les débits sont meilleurs que ceux de son prédécesseur le DG834G. Mais on ne peut répondre à de trop nombreuses questions :
- tous les routeurs 802.11N se valent-ils, en particulier les draft1, draft2…
- tous les routeurs 802.11N sont ils vraiment meilleurs que tous les 802.11G?
- pourquoi dans certains cas le DG834G est-il meilleur que le DG834N?
- pour les grandes habitations, comme c’est le cas ici, n’est il pas préférable d’opter pour le CPL dont les prix ne cessent de baisser, même si cela oblige à être relié en filaire…
- pourquoi le Wifi est-il si instable (chute des débits, coupures alors que la réception était bonne, etc.) ?

Disponible pour environ 120€, ce DG834N est tout de même plus de deux fois plus cher que le DG834G que l’on trouve à partir de 55€. A ce prix là, et sans garantie de compatibilité avec la norme finalisée 802.11N, je ne recommande pas vraiment ce routeur tant la certitude d’obtenir de meilleurs résultats est faible.

Guillaume Favez – has written 241 posts on this site.
Geek, par passion et par métier ! Expert terminaux mobiles, blogueur et en manque de sommeil...

If you enjoyed this post, please consider leaving a comment or subscribing to the RSS feed to have future articles delivered to your feed reader.
This article was posted in Comparatifs, Tests and tagged . Bookmark the permalink. Follow comments with the RSS feed for this post. Post a Comment or leave a trackback: Trackback URL.

3 Responses to "Test d’un modem/routeur wifi 802.11 N : le Netgear DG834N [partie 2]"

  1. Brice dit :

    Très bon article une fois de plus ! j’utilise ce routeur wifi dans une structure où il y a pas mal d’acier (c’est une ancienne usine textile où des bureaux ont été aménagés) et celà fonctionne quand même bien, je suis même étonné de la portée.
    J’utilise également un autre routeur wifi chez moi, le netgear wnr3500 qui a une portée vraiment interessante …
    Ma question envers ce genre d’appareil concerne les ondes … j’ai rarement vu des appareils wifi porter aussi loin, ils ont donc une puissance importante, et lorsque le routeur wifi est posé notamment sur un bureau, n’y aurait il pas de risques réels pour les personnes travaillant à côté, à long terme ?
    Cordialement !

  2. Bysus dit :

    Évidemment, ce genre d’appareil émet plus d’onde qu’un routeur wifi classique ou plus ancien. Mais je ne pense pas que ce qui change le plus concerne le puissance des ondes mais c’est plutôt le nombre de canal utilisé ou encore la fréquence. Donc la puissance n’est peut-être pas vraiment beaucoup plus élevée avec ces modèles puissants qu’avec d’autres… Toujours est-il que pour l’instant les études scientifiques à ce sujet ce contredisent toutes donc il vaut mieux si possible ne pas rester trop près trop longtemps de ce genre d’appareil…

Trackbacks

  1. [...] à jour : retrouvez la suite ici. Cet article a été écrit par Bysus, posté le 12 août 2007 at 18:30, classé sous Tests and [...]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Current day month ye@r *

Home > Comparatifs > Test d’un modem/routeur wifi 802.11 N : le Netgear DG834N [partie 2]
© 2006-2017 Bysus.fr. Tous droits réservés.