Home > Tests > Test de l’avion radio commandé Silverlit X-Twin 3D

Test de l’avion radio commandé Silverlit X-Twin 3D


Si vous pensez que les voitures et autres véhicules radio commandés sont fait pour les gamins, ne lisez pas la suite… En effet, je teste dans cet article un avion R/C (comprenez radio-commandé) assez original comme nous le verrons dans la présentation de ses caractéristiques. Mais tout d’abord, voyons ce que propose comme autres produits la marque Silverlit.

Silverlit, présentation

Silverlit propose sur son site un catalogue assez varié puisque les véhicules radio commandés ne se limitent pas aux avions : En effet, de la classique voiture R/C au tracteur à la voiture en passant par les bus et même le « Hip Hop Pet » qui est un chien dansant selon le rythme de la musique… On trouve aussi des véhicules pouvant se déplacer sur l’eau : En plus des voitures amphibies pouvant se déplacer sur le sol et dans quelques centimètres d’eau, il existe de véritables bateaux (pirates, barques, et même sous marins) et plein d’autres jeux/jouets… Mais revenons à la gamme des « Flying Toys » (jouets volants) qui restent les produits les plus connus de la marque. Pour preuve, cette gamme dispose de son propre site alors que tous les autres produits de la marque se partagent le site principal de Silverlit.

Le X-Twin 3D : Déballage & caractéristiques

L'avion (totalement monté), la télécommande, son antenne, le train d'atterrissage et deux hélices de rechange.

L'avion (totalement monté), la télécommande, son antenne, le train d'atterrissage et deux hélices de rechange.

L'avion, muni du train d'atterrissage est en cours de recharge.

L'avion, muni du train d'atterrissage est en cours de recharge.

Le X-Twin est disponible en 3 couleurs (rouge, violet et bleu) mais la plupart des sites qui le vendent ne permettent pas de choisir la couleur désirée. C’est d’autant plus problématique que si vous voulez en faire voler 2 en même temps, il faudra 2 X-Twin de couleur différente car chacune de ces trois couleurs correspond à une fréquence d’émission et il est impossible de faire voler simultanément deux avions ayant la même fréquence.

Les caractéristiques du X-Twin 3D :
- poids : 18 grammes
- matière principale : EPP (sorte de polystyrène souple)
- dimensions : longueur : 27cm, largeur : 31 cm.
- source d’énergie de l’avion : 1 accus Lithium 3,7V
- source d’énergie de l’émetteur : 6 piles LR6 (non fournies)
- émetteur 3 voies (27Mhz)
- portée maximale : entre 60 et 100 mètres

Prise en main.

Cet avion est magique. Vous le chargez (pas besoin de prise secteur, la mini batterie intégrée à l’avion se recharge via les 6 piles LR6 de la télécommande : excellente idée pour ne pas avoir à rentrer chez soit entre deux vols !), vous le lancez et vous le dirigez. 20 minutes plus tard vous savez piloter. Bien sûr, il faut que certaines conditions soient réunies : vent inférieur à 15km/h, terrain dégagé (sans arbre ni maison) au moins pour la première fois et un sol pas trop « dur » pour que l’avion ne s’abîme pas trop lorsqu’il tombe en piqué… Un champ, c’est l’idéal. Après quelques tests, dans ces conditions optimales, vous pourrez pratiquer dans des conditions un peu plus difficiles, en particulier en présence d’obstacles ou de sol goudronné. Vous pourrez alors tenter des décollages (seulement 1.5m sur sol très lisse et sans vent, et jusqu’à 5 mètres si le sol n’est pas assez plane pour pouvoir accélérer à fond dès le début). En gros, vous trouvez un banc ou une planche et hop, décollage facile. L’atterrissage est en revanche bien plus compliqué : vu le rapport poids/puissance de l’avion, la moindre commande de gaz fait réagir l’appareil dans des proportions pas toujours prévues et savoir doser les gaz pour un atterrissage propre est un art…

+ Se manie très facilement
+ Décollages faciles
- Attention au vent !
- Atterrissages assez difficiles

Performances

Apprendre à piloter, c’est bien mais on a vite envie de faire des acrobaties ou de monter le plus haut possible… Ce X-Twin 3D est muni d’une commande qui permet de monter ou descendre facilement… et ça marche ! Accélérez doucement et montez : dans une ou deux minutes, vous ne verrez presque plus l’avion : trop petit et trop haut dans le ciel ! Accélérez à fond en montant, vous enchaînerez des dizaines de loopings… C’est vraiment facile même si parfois on a l’impression de ne pas vraiment contrôler ce qu’on fait (looping qui se fait un peu tout seul…). En parlant de contrôle, le X-Twin a une portée de plus de 100 mètres même si la fiche technique n’en indique que la moitié. Cette portée est très importante mais ne suffit tout de même pas lorsque vous montez très haut puis que l’avion se fait emporté par le vent… Pas le choix de courir pour le suivre et espérer que le vent ne soit pas trop fort et qu’il n’y ait pas de courant chaud qui retarde sa descente… Comme je le disais précédemment, la portée est d’environ 100 mètres alors qu’il n’est indiqué que 50 sur la fiche technique mais cela dépend des modèles : j’ai eu l’occasion de tester deux X-Twin 3D identiques (voir le « ps » à la fin de cet article) et l’un avait une portée bien plus élevée que le second… Peut-être juste une histoire de piles dans la télécommandes mais c’est tout de même étrange. Une autre caractéristique technique est largement sous évaluée dans la fiche technique : l’autonomie. Il n’est annoncé que 5 minutes (!) pour ce modèle mais il est en fait possible de voler une vingtaine de minutes ! Bien sûr vous n’accélérez pas tout le temps à fond et s’il tombe, il faut le temps de le ramasser et le relancer donc ce n’est pas vraiment 20 minutes de temps de vol et à la fin on sent qu’il n’est plus aussi puissant que lorsqu’il est chargé mais tout de même, 5 minutes c’est largement sous évalué ! Une autonomie de 15 minutes semble bien plus réaliste.

+ Possibilité de monter très haut, de faire des loopings très facilement…
+ Portée (même si pas forcément valable sur tous les modèles, ça reste très bon)
+ Autonomie (15 minutes de vol, 15 minutes de recharge)

Incassable ?

Cet avion est presque « certifié incassable » par le fabriquant, Silverlit. C’est à moitié vrai : le fuselage est en effet assez incassable et vous pourrez plier les ailes en deux, elles reviendront comme elles étaient (je le sais car quand je l’ai reçu il était complètement plié (merci la poste) et il s’est bien remis depuis…). Malgré cette solidité, Silverlit prend soin de fournir un cache en plastique à coller sur le nez de l’avion afin de solidifier cette partie assez fine. En effet, après être entré en contact à pleine vitesse avec un mur, l’avion, muni de cette protection en plastique avait déjà bien souffert. Le nez en plastique s’est cassé et décollé mais l’avion en lui même n’a rien eu. J’ai alors conçu un nez en plastique bien plus dur et solide qui encaisse mieux les chocs. Donc l’avion est vraiment solide, mais attention au nez, il faut absolument qu’il soit protéger d’un cône en plastique même si ça alourdit d’un gramme l’avant de l’appareil. Pour ce qui est des moteurs, ils ont l’air bien protégés (intégrés dans les ailes) et les hélices sont solides et en plus il y en a 2 de rechange…

+ Se remet correctement s’il est tordu (pliable presque à volonté)
+ Ailes de rechange
+ Moteurs bien protégés
- Le nez et sa protection sont fragiles : prévoir la conception d’autres cônes de plastique

Vidéos de vol

J’ai peu de temps pour pratiquer (d’ailleurs l’hiver n’est pas la meilleure saison vu qu’il ne doit pas y avoir de vent) et je suis encore un débutant mais voici tout de même une petite vidéo de mes vols :

Quelques vidéos d’autres « pilotes » :


Vidéo officielle du fabriquant.


Les deux dernières vidéos proviennent de
« Maxwelcom » sur youtube.

PS : Ce test a pris un peu de temps car j’ai eu un soucis de fiabilité avec ce X-Twin : dès la réception, l’un des moteurs tournait toujours plus rapidemment que l’autre (donc l’avion tournait tout seul). Malgré la commande de réglage du trimmer, j’étais incapable de le faire voler droit. J’ai donc dû le renvoyer au SAV de net-loisirs.com (plus de 3 semaines pour avoir une réponse aux mails envoyé à leur SAV…). Ensuite, j’en ai très rapidement reçu un neuf qui fonctionne parfaitement.

Guillaume Favez – has written 241 posts on this site.
Geek, par passion et par métier ! Expert terminaux mobiles, blogueur et en manque de sommeil...

If you enjoyed this post, please consider leaving a comment or subscribing to the RSS feed to have future articles delivered to your feed reader.
This article was posted in Tests and tagged . Bookmark the permalink. Follow comments with the RSS feed for this post. Post a Comment or leave a trackback: Trackback URL.

2 Responses to "Test de l’avion radio commandé Silverlit X-Twin 3D"

  1. François dit :

    Trés bonnes explications,je viens de recevoir le mien,
    je confirme.

Trackbacks

  1. [...] le X-Twin que j’ai testé ici, voici maintenant un aperçu de ce dont l’Ibird est capable de [...]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Current day month ye@r *

Home > Tests > Test de l’avion radio commandé Silverlit X-Twin 3D
© 2006-2017 Bysus.fr. Tous droits réservés.