Home > Tests > Test Sony Ericsson C905

Test Sony Ericsson C905


Sony Ericsson dispose d’un catalogue très varié avec des gammes assez claires : Wxxx pour les mobiles Walkman et Cxxx pour les « photophones ». Sans surprise, le C905 est donc un mobile orienté photo, la preuve est son objectif 8.1Mpixels ! Mais ce mobile a d’autres atouts pour convaincre, nous le verrons avec ses caractéristiques complètes et des photos du déballage du mobile. Enfin, quelques impressions sur l’utilisation générale du mobile, son ergonomie, ses performances, etc.

I. Caractéristiques

Fonctions Photos :
- Capteur 8,1 Megapixels,
- Flash Xénon,
- Mise au point automatique avec détection des visages,
- Zoom numérique x16,
- Géotagging (coordonnées GPS sur les photos),
- Stabilisateur.

Ecran :
- 320×240 pixels
- 2,4 pouces

Divers :
- Rotation automatique de l’écran,
- Lecture mp3
- Mémoire 160Mo intégré et carte Memory Stick Micro M2 2Go fournie,
- Autonomie en veille 380 heures,
- Disponible en trois couleurs : noir, argent et or.

Connectivité :
- GPS et aGPS,
-Wifi avec DLNA pour afficher les photos sans fil sur une TV compatible,
-Bluetooth,
- 3G.

II. Photos du mobile et déballage

Voici une vidéo de déballage du Sony Ericsson C905 afin de voir le contenu de la boîte :

On remarque la présence d’un lecteur de cartes Micro M2 afin de transférer des données plus rapidement sur le mobile…

Que le slide soit ouvert ou fermé, le C905 est assez beau et surtout, il dispose d’une finition superbe.


Seul le connecteur pour le chargeur/casque audio est visible et non protégé par un cache.

III. Fonctions « de base » et ergonomie

Ce n’est pas parce que ce mobile dispose d’un capteur 8Mégapixels que la partie téléphonie n’est pas importante ! Ici, rien de surprenant : la qualité des communications est correcte, tout comme l’accroche au réseau. La navigation dans les menus est facile car les touches directionnelles sont en relief et assez espacées des autres touches. Les 6 touches de menu sont elles aussi suffisamment en relief pour être faciles à utiliser. Seul le clavier alphanumérique n’est pas en relief mais les touches sont assez grosses, ce qui permet de ne pas trop appuyer sur deux touches à la fois. Cependant, certains claviers sont plus pratiques à utiliser…

Les touches situées sur la tranche du mobile permettent de régler le son, d’ouvrir la galerie de photos/vidéos, de prendre une photo et de passer du mode « appareil photo » vers « vidéo » et vice versa. Pour lancer l’appareil photo il suffit de coulisser le cache qui protège le capteur. Les menus quant à eux sont classiques pour du Sony Ericsson. C’est donc intuitif pour ceux qui ont déjà eu un Sony Ericsson récent et ça paraît tout de même assez logique pour les autres. Un point négatif cependant concerne le choix de la connexion à utiliser pour surfer sur le web par exemple. Là où un S60 ouvre une popup proposant le choix entre wifi, 3G ou d’autres moyens de communication, le C905 se connecte sans qu’on sache toujours quel moyen de communication est utilisé. Comme la vidéo ci-dessous le montre, il est difficile de forcer l’utilisation du Wifi dans certaines applications (GPS, navigateur) car le mobile semble vouloir utiliser le réseau 3G. Pourtant, dans la vidéo j’étais bien connecté en Wifi mais impossible d’utiliser cette connexion !

+ Menus clairs et logiques
+ Touches pas trop nombreuses et facilement accessibles
- Clavier numérique plat : c’est beau mais peu pratique
- Choix de la connexion (wifi, 3G, …) parfois difficile

IV. Appareil photo

Puisque le principal atout de ce mobile est son capteur de 8.1Megapixels (c’est la seule caractéristique mentionnée sur la boîte), nous allons tout de suite nous intéresser à cette partie. Pour ne pas faire durer le suspense, oui le C905 prend de superbe photos. De près, de loin, mais surtout de nuit grâce à son flash Xénon ! Ci-dessous, une photo prise de nuit par le C905 avec flash Xénon  une autre par le Nokia N96 avec son « flash LED » :

La différence est plus que flagrante : alors que le N96 n’écaire pas correctement à plus d’un mètre, le flash du C905 est aussi puissant que celui d’un APN compact… voire plus !

Le mode macro fonctionne parfaitement et la mise au point est rapide. La photo de droite représente un bug qui arrivait une fois sur deux avant la mise à jour du firmware. Depuis plus aucun soucis de ce genre !

Les réglages sont assez nombreux et leur modification est assez facile. Chaque fonction est expliquée, les débutants ne seront donc pas déçus. Les vidéos en 640×480 sont de bonne qualité même si l’autofocus est très moyen (lent et pas de mode macro en vidéo).

Voici les points positifs et négatifs pour cette partie du test. A noter que les oints négatifs ne sont vraiment pas très graves : la partie photo est presque parfaite !

+ Flash Xénon
+ Protection du capteur
+ Autofocus rapide et de qualité
+ « Lampe torche » en vidéo
+ Nombreux réglages disponibles (même si certains peu utiles)
- 8 Mégapixels sur un si petit capteur : vraiment utile? Un 5Mégapixels réalise d’aussi bonnes photos !
- Bruit en faible éclairage
- Vidéos en 640×480 et 30fps maximum

V. GPS

Le C905 intègre un GPS avec WayFinder 7 avec 3 mois de navigation offerte. Au delà il faudra souscrire un abonnement payant. De plus, WayFinder requiert un abonnement data car il télécharge données et cartes via le réseau 3G. On aurait pu espérer mieux mais malheureusement presque tous les constructeurs font ainsi. Le C905 intègre aussi Google Maps qui nécessite lui aussi une connexion internet pour afficher les cartes. Le fix GPS est rapide car il utilise encore une fois la connexion internet 3G pour se localiser plus rapidement (on appelle ça le A-GPS).

+ Fix GPS rapide grâche au aGPS
+ 3 mois de navigation offerte
- Abonnement Data obligatoire pour télécharger informations et cartes
- Écran un peu trop petit pour un GPS et pas de support voiture fourni : ce GPS est plutôt destiné à un usage piéton

VI. Surf sur Internet

Le C905 étant doté de connexions 3G et Wifi il est intéressant de voir comment il s’en sort au niveau du surf sur Internet. Le chargement des pages « simples » (pas trop d’animation ou de vidéos flash) est rapide et sera généralement bridé par le connexion utilisée plutôt que par l’appareil en lui même. L’affichage d’animation flash n’est pas vraiment bien géré. Lorsque ça marche, ça ralenti l’affichage du reste de la page… Remarque importante : La plupart des pages sont redimensionnées afin d’éviter tout défilement horizontal. Si c’est plus pratique pour naviguer (on perd moins de temps à faire défiler la page horizontalement), la mise en page des sites n’est pas respectée et on est parfois un peu perdu : par exemple pour visualiser le contenu d’un site qui dispose d’une barre de menu horizontale, il faut beaucoup défiler verticalement car le menu horizontal va être affiché verticalement sur l’écran du mobile…

+ Chargement rapide des pages
+ Bonne gestion des signets, des flux RSS, etc.
- Redimensionne automatiquement les pages : pas vraiment pratique selon moi
- Youtube, Dailymotion, etc. non compatibles ?

VII. Lecture de fichiers multimédia

Bien qu’appartenant à la catégorie « CyberShot » et non « Walkman », le C905 dispose d’un lecteur audio/vidéo assez bien réalisé et complet. Un égaliseur assez riche et un système de liste de lectures intuitif viennent compléter l’interface plutôt jolie. Dommage que l’appareil soit limité aux mp3, wma et 3gp, comme la plupart des mobiles dotés d’un OS propriétaire.

+ Interface rapide et élégante
- Trop peu de formats reconnus !

VIII. Connexions Wifi, USB, Bluetooth, 3G…

Comme je l’ai dit plus haut, utiliser le wifi est parfois simple (l’ouverture du navigateur suffit à surfer en wifi), parfois tout simplement impossible (on est connecté en wifi mais le navigateur ou tout autre application s’obstine à utiliser la 3G). Pour les autres connexions, c’est plus simple : le bluetooth est activé automatiquement lors de l’envoi de fichiers depuis la galerie photo ou l’explorateur de fichiers et le téléphone détecte toute connexion USB à un pc en demandant si l’on veut synchroniser le mobile, le faire passer en mode « stockage de masse » ou bien utiliser le logiciel approprié pour l’utiliser comme en mode  stockage de masse mais en gardant la possibilité d’émettre ou passer des appels. Au niveau des débits, le bluetooth semble plafonner à 125ko/s alors que le Wifi monte à 800Ko/s. Il faudra compter 12 minutes 30 environ pour remplir la carte mémoire 2Go car le débit est de 2.5Mo/s, soit une seconde et demi environ pour un fichier mp3 moyen.

+ Wifi, 3G, Bluetooth : il ne manque rien !
+ Globalement, bon débits

Conclusion

Ce Sony Ericsson C905 est un bon produit : son but premier est de prendre de bonnes photos et c’est le cas. Si les 8 Mégapixels sont, selon moi, plus du marketing qu’un véritable atout, le flash xénon est un gros pas en avant pour les téléphones mobiles. De plus, le mode macro et les nombreuses options des modes photos et vidéos permettent à ce C905 d’être l’un des photophone les plus aboutis. Il ne manque qu’un zoom optique et un plus gros capteur pour remplacer véritablement un APN compact mais pour l’instant la miniaturisation et le prix de tels équipements ne sont pas suffisamment compétitifs pour équiper un téléphone à ce prix et de cette taille. A propos de la taille du mobile d’ailleurs, il faut signaler que le C905 est assez imposant pour un téléphone avec un écran de 2.4″ seulement mais l’excellente finition du mobile fait rapidement oublier ce défaut. Enfin, un mot sur l’autonomie que je n’ai pu tester assez longtemps pour donner des chiffres précis mais globalement, même en utilisant le C905 de manière intensive, vous devriez tenir au moins une journée ce qui est pas mal car l’écran est très lumineux.

Disponible dès maintenant pour un peu plus de 450€ en noir et argent (il existe aussi une édition spéciale « luxe » limitée à 700€), ce mobile sera probablement assez bien « subventionné » par les opérateurs qui profiteront de l’argument « 8 Mégapixels » pour en faire la promotion (SFR le propose déjà à 49€ avec abonnement). Attention toutefois, les superbes menus flash du mobile sont parfois remplacés par des menus bien moins élégants personalisés par l’opérateur. Il est aussi question de remplacer WayFinder 7 par un logiciel propriétaire en fonction de l’opérateur.

Guillaume Favez – has written 241 posts on this site.
Geek, par passion et par métier ! Expert terminaux mobiles, blogueur et en manque de sommeil...

If you enjoyed this post, please consider leaving a comment or subscribing to the RSS feed to have future articles delivered to your feed reader.
This article was posted in Tests and tagged , . Bookmark the permalink. Follow comments with the RSS feed for this post. Post a Comment or leave a trackback: Trackback URL.

4 Responses to "Test Sony Ericsson C905"

  1. Nik0 dit :

    il est chouette ce portable! Au passage, j’ai cru voir que tu étais de Besançon sur la localisation de la vidéo sur DM ?

  2. Bysus dit :

    Oui il est pas mal ce portable…
    Et oui, je suis de Besançon :)

  3. cedric1998 dit :

    Salut
    je viens de l’acheter
    je remarque qu’une touche n’est pas eclairée (contrairement a toutes les autres) :
    la touche de selection de gauche…
    je vais vois avec le marchand ce qu’il en est…
    le tien a l’air d’avoir toutes les touches eclairées !
    a+

  4. oursette dit :

    ah tien ! Moi je suis de Montbéliard, et ce test me conforte dans l’achat de ce p’tit bijoux. .

    Merci :)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Current day month ye@r *

Home > Tests > Test Sony Ericsson C905
© 2006-2017 Bysus.fr. Tous droits réservés.