Home > Tests > Test du Samsung Player Pixon (M8800)

Test du Samsung Player Pixon (M8800)


Après le succès du Samsung Player Addict, voici son petit frère : le Samsung Player Pixon. Moins orienté multimédia mais plutôt concentré sur la photo, le Pixon intègre un écran de 3,2″ tactile avec un capteur de 8 Mpixels et le tout avec moins de 14mm d’épaisseur ! On abandonne ici Windows Mobile pour retourner sur le système d’exploitation propriétaire Samsung, ce qui devrait permettre d’améliorer la réactivité et la simplicité d’utilisation au détriment des fonctionnalités. Après les caractéristiques et quelques photos, nous nous attarderons sur l’APN, l’utilisation de l’écran tactile et la lecture de musique et vidéos sur ce mobile.

I Caractéristiques

Système d’exploitation propriétaire;
Formats vidéos supportés : 3GP, MPEG4, divX;
Formats audio supportés : MP3, AAC, AAC+, e-AAC+, WMA, WMA+DRM;
Appareil photo : 8Mpixels, Flash Dual LED, autofocus;
Autonomie : En communication : 4h; En veille : 360h;
Poids : 122g;
Dimensions : 108×54,6×13,8mm;
Écran: 3,2″ tactile avec une résolution de 400×240;
Connectivité : Bluetooth, sortie TV;
Stockage : 200Mo inclus et une carte microSD 1Go fournie.

II Photos

La boite est très petite car tout y est bien rangé : le mobile, le cable USB propriétaire, des écouteurs intra-auriculaire avec un kit main libre, un stylet et une carte microSD avec adaptateur SD. Le mobile est tout en plastique sauf la coque arrière métallique. Voici la coque noire (une coque rouge et une bleue sont aussi fournies) :

Appareil photo ou téléphone ? Le Pixon est suffisamment fin pour être placé dans la catégorie des apn compacts. Un exploit pour un mobile intégrant un capteur de 8Mpixels !

De ce côté, on risque pas de le confondre avec un appareil photo. Par contre, il ressemble à beaucoup d’autres mobiles tactiles : 3 boutons sur le bas de la façade et tout l’espace restant occupé par l’écran qui mesure ici 3,2″.

Un design pas très recherché et assez classique mais le mobile est très bien fini. De plus, il est livré avec 3 coques métalliques : rouge, bleu et noir.

III Ergonomie & écran tactile : doigt ou stylet ?

L’utilisation du Player Pixon est simple : presque tout se passe via l’écran tactile car seulement 3 touches sont présentes sur la façade avant : décrocher, retour (ou menu) et raccrocher (qui retourne à l’écran de veille lorsqu’on a un menu ou une application lancés). Contrairement à de nombreux mobiles dotés d’un écran tactile, le Pixon se contrôle sans problème au doigt et le stylet fourni est totalement inutile, à moins éventuellement de ne pas vouloir salir l’écran avec les doigts. Ainsi, les menus, icônes et clavier virtuel sont suffisamment gros pour éviter toute erreur de manipulation liée à l’écran tactile. De plus, la navigation est fluide et la barre latérale contenant les widgets sur le bureau est pratique et bien réalisée. On peut l’afficher ou la masquer en un clic et un drag & drop (« glisser/déposer » pour les anglophobes) suffit à déplacer un widget sur le bureau, ce qui agrandit le gadget pour en afficher les détails.

Un seul point noir concernant l’ergonomie : la navigation dans les photos. En effet, lorsque l’on veut visionner les photos, on peut les voir en toute petite mosaïque en passant par le navigateur de fichiers (ce qui est long et peu pratique) ou bien en plein écran avec une navigation inspirée de l’Iphone. Seulement le passage d’une photo à une autre n’est pas forcément fluide et souvent on passe deux photos d’un coup sans le vouloir… L’accéléromètre est aussi utilisé pour faire défiler les photos mais c’est encore moins précis et afficher la photo suivante sans en faire défiler plusieurs se révèle encore plus compliqué qu’avec l’écran tactile ! Des mises à jours viendront peut-être corriger ces problèmes de réactivité et de précision.

L’accéléromètre est par contre bien utilisé pour basculer automatiquement entre les modes portrait et paysage. Par exemple, lorsque vous utilisez le clavier virtuel en portrait le mobile affiche un clavier numérique semblable aux claviers de la plupart des mobiles alors qu’en mode paysage le clavier sera au format azerty. Dans les deux cas, le clavier prend suffisamment de place pour que les touches soient assez grandes, afin de ne pas appuyer sur deux touches à la fois sans le vouloir.

+ Stylet inutile : tout se fait aux doigts !
+ Utilisation simple et agréable : menus clairs et réactifs
+ Clavier virtuel ni trop petit ni trop grand et automatiquement modifié grâce à l’accéléromètre
– Navigation dans la galerie de photo peu pratique et pas précise.

IV Appareil photo

L’appareil photo 8Mpixels prend des photos correctes, aux couleurs fidèles mais le flash n’est composé que de deux LED (et non de xénon comme « les vrais flashes ») et est donc peu puissant même si c’est un peu mieux qu’un grand nombre d’autres mobiles… Les photos deviennent donc assez bruitées lorsque la lumière est faible les réglages qui permettent de monter jusqu’à 3200 ISO ne font bien sûr qu’empirer les choses !

Le bruit apparaît dès que les conditions d’éclairage ne sont plus optimales : ci-dessus, la face la plus sombre de la boite est un peu bruitée.

A noter la présence d’un stabilisateur optique : avec un mobile aussi fin, c’est un petit exploit… Dans la pratique, cela permet de diminuer un peu la sensibilité ISO (car permet une pose plus longue sans flou de mouvement) et permet de ne pas trop bouger pendant que l’autofocus se réalise. Celui-ci est d’ailleurs assez efficace mais un peu lent. Pour ce qui est des fonctions et réglages (facilement accessibles car les menus sont plutôt clairs), ils sont assez nombreux : détection des visages, des sourires, flash anti-yeux rouges, panorama, nombreux modes « scène » etc. Le mode macro est aussi présent et fonctionne bien lorsqu’il y a suffisamment de lumière.

Le mode macro est plutôt convaincant pour un mobile. En revanche, la mise au point en faible luminosité est aléatoire :

Le flash LED est assez puissant mais reste inférieur à un flash Xénon.

L’enregistrement de vidéos se fait à une résolution maximum de 720×480 ce qui correspond à du classique 640×480 « étiré » en 16/9 afin de mieux correspondre aux écrans : c’est mieux que la plupart des mobiles concurents, d’autant plus qu’un mode 120 images/secondes en 320×240 est aussi proposé. La qualité est plutôt bonne mais comme toujours lorsqu’il y a peu de lumière tous les détails de l’image sont perdus dans le bruit numérique. De plus, l’autofocus semble assez limité et mieux vaut faire la mise au point lorsqu’on commence la vidéo.

+ Photos de bonne qualité, assez détaillées dans de bonnes conditions d’éclairage;
+ Capteur protégé lorsqu’il n’est pas utilisé;
+ Vidéos en 720×480 et présence d’un mode 320×240 à 120 images/seconde;
– Flash LED seulement : n’arrive pas au niveau d’un flash xénon;
– Photos et vidéos assez marquées par le bruit.

VI Lecture audio & video

Ce mobile, bien qu’orienté photo est compatible avec la plupart des formats audio et est même certifié divX. Cependant, la sortie casque étant propriétaire, il faudra obligatoirement utiliser l’adaptateur fourni; a moins de se contenter des hauts parleurs intégrés qui sont malheureusement assez peu puissants comparé à la concurrence… De plus, la navigation dans les pistes audio est peu pratique mais heureusement et comme toujours pour ce mobile : nul besoin du stylet.

Pour ce qui est des vidéos, le constat est plus positif : les divX sont lus sans problème et heureusement car le mobile est certifié divX ce qui implique un minimum de compatibilité avec ces formats. Dommage que l’écran possède une résolution si faible car les détails des vidéos seront moins visibles que sur un écran de 800×480 comme le Sony Ericsson Xperia X1 testé ici.

+ Compatibilité audio et vidéo (certification divX);
– Navigation dans les pistes audio peu pratique;
– Connecteur casque non standard;
– Faible puissance des hauts-parleurs intégrés.

VII Divers

Le Pixon intègre une puce GPS mais il n’est pas question de navigation : le GPS permet seulement de se situer avec Google Maps ou encore de « geotagguer » les photos, c’est-à-dire d’associer à chaque photo une position sur une carte. Dommage d’intégrer une puce GPS sans aucun logiciel pour l’utiliser pleinement.

Les widgets sont un aspect assez mis en avant sur ce mobile et il est vrai que la barre latérale présente sur la page d’accueil du mobile est assez pratique. En quelques clics on a accès aux derniers contenu du site l’équipe.fr, d’allociné ou encore la météo, etc. Le problème est que bon nombre de widgets ne s’actualisent pas automatiquement et il faut les ouvrir et actualiser manuellement afin de profiter des contenus les plus récents. Cela peut cependant être un avantage lorsque l’on ne dispose pas d’un abonnement data illimité ! Du côté des gadgets disponibles, une bonne quantité est installée par défaut et d’autres peuvent être téléchargés gratuitement sur Internet, le choix est donc conséquent.

+ Barre de gadgets assez pratique avec un assez grand choix;
– GPS utilisé qu’à moitié : pas de vrai navigation.

Conclusion

Malgré un design proche, ce mobile est totalement différent du Player Addict. Ici, pas de Windows Mobile complet et peu pratique à utiliser mais un OS basique, peu évolutif et des fonctions limitées mais bien plus facile à utiliser : vous n’aurez jamais besoin de stylet. Cependant, les menus permettant de lire les pistes audio et surtout ceux concernant la vision des photos auraient pu être améliorés car ils ne sont pas au niveau du reste. La barre latérale intégrant les widgets est esthétique et pratique à utiliser mais la plupart des gadgets ont du mal à s’actualiser automatiquement, ce qui lui fait un peu perdre de son utilité. De plus, il faudra forcément passer par la connexion 3G/3G+ car il n’y a pas de wifi… Dommage car sur un écran de 3,2″ il aurait certainement été assez agréable de surfer, malgré la résolution plutôt faible.

Enfin, le point le plus important de ce mobile est bien sur l’appareil photo numérique qui intègre de nombreux réglages et modes scènes. Il capture des photos de bonne qualité mais le flash est bien insuffisant dès qu’il fait sombre, comme tous les flash LED d’ailleurs. On aurait d’ailleurs préféré un capteur de 5Mpixels avec un flash xénon, les résultats auraient certainement plus convaincants. La vidéo en 720×480 est elle aussi de bonne qualité tant qu’on reste dans de bonnes conditions d’éclairage. Dans tous les cas, on n’est toujours pas au niveau d’un vrai appareil photo compact de 8 mégapixels mais le stabilisateur optique est encore une étape de franchie. Reste un peu trop de bruit, un flash xénon et un zoom optique à intégrer et on approchera réellement d’un vrai APN compact.

Guillaume Favez – has written 241 posts on this site.
Geek, par passion et par métier ! Expert terminaux mobiles, blogueur et en manque de sommeil...

If you enjoyed this post, please consider leaving a comment or subscribing to the RSS feed to have future articles delivered to your feed reader.
This article was posted in Tests and tagged , . Bookmark the permalink. Follow comments with the RSS feed for this post. Post a Comment or leave a trackback: Trackback URL.

3 Responses to "Test du Samsung Player Pixon (M8800)"

  1. dany dit :

    salut moi j’ai le samsung player pixon et je peux dire que c’est un bon mobile..sauf pour la batterie car il tient pas bcp il faut le charger tout les jours…de plus il consomme beaucoup de batterie lorsque je suis sur le wap ! et il chauffe beaucoup aussi..mais pour lire les fichiers vidéo il est tres bien sauf qu’on perd une patie de l’écran mais les vidéos sont regardable quand même! l’écran tactile réagis bien! mais pour ce qui est des jeux inclus ce sont des versions de démonstration c’est tout! et comme je l’ai pris avec un abo orange…je n’ai pas les paramètres usine mais plutot ceux de orange..lol
    mais je peux dire que je suis très satisfait de ce mobile! merci pour les tests que tu fais c’est cool! cordialement Dany

Trackbacks

  1. […] page d’accueil, celle-ci intègre de nouveaux widgets et semble bien plus fluide que sur le Samsung Pixon que j’ai testé ici. De nouvelles fonctions font leur apparition comme la possibilité de cliquer sur un photo pour […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Current day month ye@r *

Home > Tests > Test du Samsung Player Pixon (M8800)
© 2006-2019 Bysus.fr. Tous droits réservés.