Home > Tests > Apple > Test de l’iPhone 3G S

Test de l’iPhone 3G S


J’ai déjà eu l’occasion de tester de nombreux mobiles sur ce site mais il n’y avait encore aucun test d’iPhone. C’est maintenant chose faite avec le test du dernier iPhone : le 3G S Noir 32Go.

Après un premier iPhone privé de la fonction 3G, Apple a corrigé le tir avec l’iPhone 3G. La principale nouveauté du troisième modèle, la version « S » (pour speed), concerne la puissance du mobile : celui-ci est plus rapide que le premier iPhone et que le 3G. Après quelques photos et un bref rappel des caractéristiques, je vais vous présenter cet iPhone et tenter de mettre en évidence ses points forts ainsi que ses principaux défauts. Enfin, vous retrouverez à la fin de cet article le test en vidéo de l’iPhone 3GS 32Go.

Caractéristiques

Dimensions : 115x62x12mm pour 135 g.

Ecran tactile multi-touch de 3,5″ en 480×320

Connexions sans fil : GSM, EDGE, UMTS, HSPDA, WiFi b/g, Bluetooth 2.1 + EDR (attention, bluetooth limité à certaines fonctions), aGPS

Formats audio pris en charge : AAC, AAC protégé, MP3, Audible (formats 3, 2 et 4), Apple Lossless, AIFF et WAV

Formats vidéo pris en charge : vidéo H.264, jusqu’à 1,5 Mbits/s, 640 x 480 pixels, 30 images par seconde, H.264 avec audio AAC-LC jusqu’à 160 Kbits/s, 48 kHz, audio stéréo aux formats .m4v, .mp4 et .mov ; vidéo H.264, jusqu’à 2,5 Mbits/s, 640 x 480 pixels, 30 images par seconde, profil de référence jusqu’au niveau 3.0 avec audio AAC-LC jusqu’à 160 Kbits/s, 48 kHz, audio stéréo aux formats .m4v, .mp4 et .mov ; vidéo MPEG-4, jusqu’à 2,5 Mbits/s, 640 x 480 pixels, 30 images par seconde, profil simple avec audio AAC-LC jusqu’à 160 Kbits/s, 48 kHz, audio stéréo aux formats .m4v, .mp4 et .mov

Connecteur standard audio jack 3,5mm

Déballage, photos et premières impressions

boite iPhone 3G S Contenu boîte iPhone - accessoires iPhone 3GS

La (petite) boîte de l’iPhone et son contenu.

iphone 3GS 32Go coque arrière iPhone 3G S

iPhone 3G S vs Nokia N97

L’iPhone et le Nokia N97.

Le système d’exploitation de l’iPhone : interface, menus et logiciels intégrés

Le système d’exploitation d’Apple est d’une part fermé car toute modification de celui-ci est limitée et soumise à l’acceptation d’Apple et d’autre part ouvert car on peut finalement y installer de nombreuses applications. Une chose est sûre, le système d’exploitation est parfaitement fluide : c’était déjà le cas avec les précédentes versions de l’iPhone et c’est encore plus vrai sur le 3G S. Le démarrage est rapide puisque même après avoir installé de nombreuses applications, l’iPhone 3G S mets moins de 30 secondes pour démarrer. Une fois démarré, vous arrivez sur un menu de 16 icônes (4 lignes et 4 colonnes). Si vous voulez ajouter plus de raccourcis sur ce menu, cela crée une nouvelle page de menu. Il suffit alors de faire glisser son doigt horizontalement sur l’écran pour passer d’une page à l’autre. C’est donc différent de la plupart des mobiles sur lesquels un grand nombre de raccourcis nécessite l’utilisation d’une barre de défilement pas toujours simple à utiliser. Dommage cependant qu’on ne puisse paramètrer le nombre de lignes ou de colonnes du menu et qu’on ne puisse supprimer certains raccourcis. On pourra par contre très simplement déplacer les raccourcis à l’endroit où l’on veut. En plus de ces pages de raccourcis, il y a un dock identique quelle que soit la page de menu affichée. Il conviendra donc de placer sur ce dock de 4 icônes les applications les plus couramment utilisées. A noter que les pages de menus sont sur fond noir et qu’il est impossible de modifier ce fond noir ! Le fond d’écran qu’on peut ajouter n’est affiché que lorsque le mobile est en veille et qu’on ne l’a pas encore déverrouillé.

Menu iPhone 3GS jailbreaké

Il faudra jailbreaker l’iPhone pour mettre un fond d’écran, enlever les noms des icônes, pouvoir supprimer ceux qui sont normalement verrouillés, en mettre 5 en largeur ou obtenir un effet « cover flow » sur ceux du dock….

Commençons le tour des applications par les plus classiques d’entre elles : D’une part les sms qui s’affichent sous forme de discussions afin d’accéder à l’historique des précédents échanges avec un contact et que l’on peut écrire en mode portrait ou paysage en fonction de l’inclinaison du mobile afin d’utiliser au mieux le clavier azerty virtuel; et d’autre part la fonction téléphone qui se compose de 5 onglets : un pour les contacts favoris, un pour tous les contacts, un pour les appels manqués et passés, un pour la messagerie et un avec un clavier numérique virtuel pour composer un numéro absent de son répertoire. La qualité d’écoute est bonne mais le haut parleur n’est pas très puissant et les sonneries aussi sont moins puissantes que sur la plupart des mobiles. En parlant des sonneries, il faut préciser qu’on ne peut pas mettre un mp3 comme sur n’importe quel mobile : il faut passer par iTunes pour convertir un morceau en sonnerie…

D’origine, l’Iphone disposant du dernier firmware (v3.0) intègre divers logiciels : Tout d’abord les logiciels Apple permettant d’acquérir du contenu en ligne : iTunes pour acheter musiques et vidéos sur Internet et l’Application Store pour les logiciels (de nombreux sont disponibles gratuitement ou en démo). Tous les deux sont assez fournis et très bien réalisés. Chaque vidéo, musique ou application est notée par les internautes, on peut classer par prix (gratuit/payant), n’afficher que les meilleurs ventes, les nouveautés ou que certaines catégories de musique ou applications… On a une description la plupart du temps en français ainsi que des captures d’écrans pour les applications et, pour les musiques, on dispose d’un aperçu d’une trentaine de secondes : tout ce qu’il faut pour acheter sans se tromper. Face aux « Store » concurrents, on constate rapidement qu’Apple est loin, très loin devant ! L’intégration parfaite d’un tel catalogue au sein de l’iPhone est donc un énorme avantage selon moi. Pour rester dans les applications Apple, passons à iTunes qui vous permet d’écouter votre musique : là aussi, l’interface est bien réalisée avec des classements par artiste, album ou morceaux par ordre alphabétique auxquels on accède facilement en faisant défiler d’un doigt la liste ou en cliquant directement sur une lettre pour arriver aux morceaux commençant par cette lettre… Encore une application très bien réalisée, d’autant plus qu’elle gère aussi les podcasts et vidéos.

Passons maintenant au reste des applications : Plans vous localise grâce à votre connexion 3G, Wifi ou GPS sur une carte (téléchargée par votre connexion réseau) en l’orientant grâce à la boussole intégrée qui fonctionne à merveille. Dommage qu’il n’y ait pas de guidage vocal (seul un guidage écrit est disponible) mais cette critique est valable sur la grande majorité des mobiles… D’autres applications classiques sont disponibles comme une application dédiée à la bourse, la météo ou encore une calculatrice… Un peu plus intéressant, l’application mail : elle fonctionne très bien, rapidement, et affiche les emails au format html : rien à dire de négatif sur cette application !

Youtube est également intégré à l’iPhone et fonctionne relativement bien : la qualité des vidéos est bien meilleure que sur de nombreux mobiles mais il est dommage de ne pas pouvoir choisir entre paysage et portrait : lorsqu’on visionne une vidéo l’application passe en mode paysage et le reste du temps c’est en portait, on ne peut pas modifier l’inclinaison manuellement.

Bien sûr, ces  quelques logiciels peuvent être complétés par un très grand nombre de jeux et d’autres applications gratuites ou payantes. Dommage cependant qu’aucun logiciel, même payant ne permette la lecture de fichiers Office (alors que de plus en plus de mobiles offrent cette possibilité) et surtout l’utilisation de la puce bluetooth comme n’importe quel autre mobile : il faudra jailbreaker (c’est-à-dire modifier le firmware d’origine) pour profiter d’une telle fonction pourtant très basique, et encore elle est limitée et ne fonctionne qu’une fois sur deux… Enfin, un petit bémol : l’iPhone 3G S, avec S pour Speed, mets deux fois plus de temps à démarrer Youtube que mon vieux Nokia N95 8Go qui date pourtant de 2 ans…  Ce même N95 est aussi plus rapide pour charger les vidéos Youtube en Wifi… Etrange car le N95 n’affiche pas du tout la même fluidité que l’iPhone lorsqu’il s’agit de charger les menus ou de nombreuses autres applications…

Vidéo du N95 8Go et de l’iPhone 3GS sur l’application Youtube : étrangement, le N95 est bien plus rapide !

Pour conclure cette partie sur le système d’exploitation de l’iPhone, je dirais que tout est parfaitement fluide, les applications intégrées sont de qualité mais il y a tout de même quelques défauts : Tout d’abord, les menus et beaucoup d’applications ne basculent pas en mode paysage alors que le mobile est pourtant bien équipé d’un accéléromètre. Ensuite, il n’y a pas la possibilité d’utiliser le bluetooth comme sur chaque mobile, c’est-à-dire d’envoyer et recevoir des fichiers à d’autres périphériques compatibles ! Enfin, l’impossibilité de mettre un fond d’écran sur le menu ou d’utiliser des widgets en refroidira plus d’un !

Photos et vidéos

L’une des grandes nouveautés de l’iPhone 3GS par rapport au 3G est son appareil photo de 3 Megapixels au lieu de 2 mais surtout l’autofocus et la possibilité de capturer des vidéos ! On est toujours loin des 5 ou 8 Megapixels avec flash et de nombreux réglages mais c’est déjà une grande progression comparé aux précédents iPhone ! Voici quelques photos capturées avec l’iPhone et une vidéo en intérieur réalisée avec l’iPhone que vous pouvez télécharger ici.

photo chat prise avec l'iPhone 3GS photo chat capturée avec l'iPhone 3GS

La photo de gauche est marquée par le bruit car prise dans un environnement sombre. Au contraire, sur la seconde les noirs sont vraiment noirs : il faut vraiment avoir une bonne luminosité pour arriver à ce résultat…

Comme on peut le voir, les photos sont de bonne qualité tant qu’il y a suffisamment de lumière et les vidéos sont fluides et de bonne qualité bien que la gestion de la lumière soit moyenne : le bruit est assez présent dès qu’il y a peu de lumière. L’utilisation de l’autofocus est simple : il suffit de toucher l’endroit de l’écran où l’ont veut que la mise au point se fasse. Dans la pratique, il y a tellement peu de différences entre une mise au point à un endroit et une mise au point à l’autre bout de la photo qu’on ne se sert presque jamais de la mise au point « manuelle ». L’autofocus automatique est bien suffisant. Retrouvez une seconde vidéo réalisée avec l’iPhone 3GS ici. Bien sûr, les photos et vidéos réalisées en extérieur sont de bien meilleurs qualité qu’en intérieur.

Autonomie

L’autonomie de l’iPhone est moyenne : en veille elle est correcte mais dès qu’on se sert un peu trop de l’appareil, que ce soit en WiFi, 3G ou GPS, alors elle peut se vider en moins de quelques heures… Finalement, que ce soit en veille, en utilisation « intensive » ou en communication, on reste dans la moyenne des mobiles : il faudra recharger chaque soir si vous voulez tenir toute la journée. A condition toutefois de ne pas surfer plus de 3h en 3G ou plus d’utiliser plus d’une heure le GPS…

Lecture de musique et vidéos

La lecture de musique et vidéos se fait sans problème, dans une interface très soignée puisqu’elle reprend celle des iPods : Apple possède une grande expérience dans ce domaine et cela se voit ! Par contre ici comme dans d’autres domaines, Apple bride encore et toujours ses produits : l’iPhone ne peut lire les divX et même si vous jailbreakez et installez mplayer ou vlcplayer pour lire des formats non supportés par les applications officielles, il vous faudra tout de même passer par iTunes pour transférer toutes vos données : En effet, l’iPhone n’apparaît pas (comme n’importe quel autre mobile au monde) dans le finder sous Mac ou le poste de travail sous Windows : il faut obligatoirement passer par iTunes pour transférer vos données et celui-ci refusera catégoriquement vos divX, Xvid et tout autre média qu’Apple n’aime pas. Encore une fois, certaines « bidouilles » non tolérées par Apple existent et vous pourrez, via des logiciels expérimentaux, accéder directement au contenu de votre iPhone mais cela reste dans tous les cas moins pratique que si celui-ci était automatiquement reconnu par l’ordinateur. Pour rester sur iTunes, sachez que toute synchronisation de contacts ou de calendrier passe par ce logiciel et qu’il vous faudra aussi l’utiliser lors du premier allumage du mobile pour « initialiser » celui-ci. Non, vous ne pourrez pas vous en servir en le sortant directement de la boîte contrairement à, encore une fois, tous les autres téléphones…

Test vidéo

Test en deux parties car Youtube limite à 10 minutes la durée des vidéos…

Conclusion

A force de trop vouloir se démarquer et imposer ses propres règles et standards, Apple abuse trop de son slogan « Think Different » : La firme à la Pomme a conçu un excellent mobile qui améliore les principaux défauts des -déjà très bons- modèles précédents : moins cher, un peu plus d’autonomie, mais surtout de meilleures photos, enfin des vidéos, et toujours des menus et une interface d’une fluidité exemplaire… Mais toujours ces mêmes défauts pourtant très faciles à corriger : le bluetooth ne peut être utilisé qu’avec une oreillette et en aucun cas pour le transfert de fichiers ni la synchronisation… Même un mobile bas de gamme d’il y a 5 ans intègre le bluetooth (je me souviens de mon vieux Motorola V525 sorti en 2003 qui prenait des photos en 640×480 et pouvait déjà les envoyer en Bluetooth !) et est capable d’envoyer des photos à un autre périphérique ! Si l’on oublie le câble, on est obligé d’envoyer des emails pour transférer des photos… Mieux : si vous allez chez un ami pour partager des données, impossible si celui-ci n’a pas iTunes ! Si ce logiciel est agréable sous Mac, je le trouve très lourd et peu pratique sous Windows et ne parlons pas de Linux : ce dernier n’a tout simplement aucun moyen de communiquer avec un iPhone. Enfin, vous avez un mobile pouvant stocker 32Go de données mais n’espérez pas pouvoir y stocker quoique ce soit d’autre que les quelques formats de musique et vidéos supportés : vous avez oublié votre clé USB et voulez récupérer un divX, un document Word, Excel ou ZIP : impossible (sauf bidouillage avec des logiciels en version béta et non autorisés par Apple). Pour un mobile très récent, qui « repose sur une technologie qui a des années d’avance sur son temps » selon la pub Apple, c’est très décevant. Et pourtant, il y a vraiment un énorme potentiel, avec une partie logicielle si réussie, que ce soit le surf sur Internet, les emails ou tout simplement les menus qui sont pratiques à utiliser et d’une très bonne fluidité.

Apple iPhone 3GS & Nokia N97

A gauche, le Nokia N97 et à droite l’iPhone 3GS. Les deux en train d’écrire un SMS. Bien que l’utilisation du clavier soit très travaillée, le Nokia s’en sort mieux grâce à son véritable clavier azerty.

Selon moi, à trop vouloir faire comme bon lui semble Apple oublie de laisser le choix aux consommateurs qui sont obligés d’utiliser iTunes et de faire avec les limitations que cela implique. Mais avec l’arrivée de Windows Mobile 6.5, Android (en test dans les jours qui viennent sur ce blog), Symbian S60 (en test très prochainement aussi sur ce blog) et de nombreux systèmes propriétaires Samsung, LG ou autres, Apple a peut-être du soucis à se faire. Peut-être? Oui car tant que les gens achèteront Apple car « c’est classe, beau et c’est à la mode », les concurrents auront beau sortir des modèles bien plus évolués, ils ne sont pas prêt d’avoir la même réputation qu’Apple.

Guillaume Favez – has written 241 posts on this site.
Geek, par passion et par métier ! Expert terminaux mobiles, blogueur et en manque de sommeil...

If you enjoyed this post, please consider leaving a comment or subscribing to the RSS feed to have future articles delivered to your feed reader.
This article was posted in Apple, Tests and tagged , , . Bookmark the permalink. Follow comments with the RSS feed for this post. Post a Comment or leave a trackback: Trackback URL.

7 Responses to "Test de l’iPhone 3G S"

  1. aymeric dit :

    comment faire pour jailbreaker l’iphone?

  2. Bysus dit :

    Voir ici : http://bysus.fr/2009/07/comment-jailbreaker-liphone-3gs/ si l’iphone est en version 3.0 uniquement !

  3. Anais dit :

    Bonjour,
    Est- ce qu’on peut utiliser un Iphone sans carte sim ?
    Est ce que l’Iphone est utilisable sans un forfait avec Internet ?
    Merci d’avance et de répondre

  4. Anais dit :

    Et est ce que il marche avec un chargeur d’Ipoid normal ?
    Merci encore

  5. Bysus dit :

    Oui, ça marche avec un chargeur d’Ipod :)
    Sans carte sim je sais plus, sans forfait internet oui mais ça limite quand même bien les possibilités, à part en wifi…

  6. mohamed dit :

    est ce que je peux télécharger le whatsapp et messenger vous pouvez me réponder

Trackbacks

  1. [...] mon récent test de l’iPhone 3GS, je mettais en évidence les intérêts du Jailbreak de l’iPhone 3GS [...]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Current day month ye@r *

Home > Tests > Apple > Test de l’iPhone 3G S
© 2006-2017 Bysus.fr. Tous droits réservés.