Home > Tests > Test du Samsung Galaxy S i9000

Test du Samsung Galaxy S i9000


Après avoir testé le Samsung Wave, je m’attaque maintenant au Samsung Galaxy S, le Smartphone haut de gamme de Samsung… Au programme, des spécifications techniques au top comme on va le voir ci-dessous… Ces caractéristiques lui permettront-elles de faire mieux que les autres Smartphones Android tels que les HTC Desire, Sony Ericsson X10 ou encore Google Nexus One ?

I Caractéristiques

  • Android 2.1 avec interface Samsung TouchWiz 3.0;
  • Ecran 4″ super AMOLED tactile multitouch WVGA (800×480);
  • Processeur ARM Cortex A8 @ 1 Ghz;
  • RAM : 512Mo;
  • Mémoire 8 ou 16Go;
  • GPRS, EDGE, 3G, HSDPA, HSUPA;
  • WIFI b/g/n;
  • A-GPS;
  • Bluetooth 3.0;
  • Accéléromètre, boussole;
  • APN 5Mpixels avec Geotagging;
  • Enregistrement vidéo HD (1280×720);
  • Certifié pour la lecture DivX (y compris DivX HD);

Comme on le voit, le Galaxy S réunit toutes les caractéristiques des Smartphone haut de gamme de 2010 : Android 2.x, écran 4″, WiFi/GPS/3G+, 512Mo de RAM et bien sûr CPU 1Ghz. On remarquera cependant que pour une fois, ce n’est pas le CPU Qualcomm 1Ghz qui est utilisé mais l’ARM Cortex A8. Ce dernier se montre encore plus puissant dans les benchmarks que les Google Nexus One et HTC Desire, en particulier en 3D… Cependant, dans les tâches courantes les deux CPU sont proches et ce ne sont pas quelques % de mieux pour le CPU ARM Cortex qui changeront quoique ce soit. De plus, la 3D est assez peu exploitée pour que les meilleurs performances du Galaxy S passent inaperçues en dehors des benchmarks…

Autre caractéristique sur laquelle se démarque le Samsung Galaxy S : son écran super AMOLED avec un contraste toujours aussi important entre les couleurs très vives et des noirs extrêmement sombres… Tout comme sur le Samsung Wave testé il y a quelques jours ici. Si le super AMOLED est un gros avantage sur tous les concurrents du Galaxy S, celui-ci possède aussi un gros manque par rapports aux mobiles équivalents : l’absence de flash, même pas un petit flash LED !

II Photos

Samsung Galaxy S

Le Samsung Galaxy S et son grand écran de 4" est un vrai miroir, comme n'importe quel autre mobile !

Samsung Galaxy S Samsung Galaxy S -vs- HTC HD2

La coque arrière est aussi brillante et fait très « plastique bas de gamme »… A droite et ci-dessous, la comparaison avec le HTC HD2, assez proche en terme de dimensions mais beaucoup plus lourd que le Samsung en raison de sa finition bien plus travaillée et l’utilisation de matériaux plus lourds (verre, métal, plastique de qualité).

Samsung Galaxy S -vs- HTC HD2 Samsung Galaxy S -vs- HTC HD2

Samsung Galaxy S

III Appareil photo / Vidéos

Comme on l’a vu dans les caractéristiques du mobile, celui-ci n’embarque pas de flash ! Avant même de tester quoique ce soit, le Galaxy S part donc avec un gros handicap car dans l’obscurité même un flash LED est mieux que rien ! (C’est encore plus vrai pour un flash double LED et bien sûr encore plus avec un vrai flash Xénon). Cependant, Samsung a intégré un mode nuit assez impressionnant sur ce mobile… Un mode nuit, sur un mobile sans stabilisation optique, avec un objectif si petit et sans possibilité d’utiliser un trépied ? Aucune utilité me direz-vous ! Et pourtant, voici deux photos prises dans les mêmes conditions avec un HD2 et le Galaxy S :

Photo de nuit prise avec le Samsung Galaxy S Photo de nuit prise avec le HTC HD2 Photo de nuit prise avec le HTC HD2

La première photo est prise avec le Galaxy S, les deux autres avec le HD2 mais des réglages différents. On remarque sur le bâtiment gauche que la fenêtre la plus haute est bien plus détaillée sur la photo produite par le GS que sur celles provenant du HD2. En général, l’ensemble de la photo faite par le Samsung est moins bruitée que celles du HD2 et ce, avec les réglages par défaut !

Comme quoi même avec un petit capteur les constructeurs ont encore des progrès à faire ! Imaginez un tel algorithme de gestion du bruit appliqué à un mobile avec gros capteur comme le futur Nokia N8 avec en plus, un flash Xénon ! On obtiendrait le photophone parfait sans même faire la course aux Megapixels, bien au contraire ! Mais on n’en est pas encore là même si le Galaxy S s’en sort globalement bien et est dans la bonne moyenne pour la capture de photos.

Au niveau des vidéos, le Galaxy S s’en tire assez bien aussi puisque grâce à la version 2.x d’Android il peut filmer en HD (1280×720) et ce, de manière fluide. J’ai réalisé une vidéo qui mets en avant cette fluidité plutôt que la qualité d’image : il s’agit d’une vidéo réalisée en voiture à environ 130km/h, autant vous dire qu’à cette vitesse la moindre saccade se fait immédiatement remarquer. Vous pouvez constater sur les vidéos (vidéo filmée par le Samsung Galaxy S en 720×480, vidéo filmée par le Samsung Galaxy S en 1280×720) qu’il n’y a justement aucune saccade ! Pour en revenir à la qualité d’image difficilement appréciable sur cette vidéo, elle est tout à fait correcte : la pixelisation est faible (heureusement pour du 1280×720), les couleurs assez fidèles mais le focus est fixe (ou dynamique mais assez limité : n’espérez pas passer en mode macro au cours d’un enregistrement !) mais ce constat est le même sur tous les mobiles !

IV Utilisation

L’utilisation du Galaxy S se résume à décrire Android 2.1 et l’interface TouchWiz 3.0 de Samsung… Je ne suis personnellement pas très fan de l’interface classique d’Android et apprécie généralement les interfaces et autres surcouches graphiques développées par les constructeurs. HTC a été la première marque à apporter une surcouche à Windows Mobile et à Android, puis Motorola, Sony Ericsson et Samsung on fait de même. Bien que Motorola ait récemment abandonné le développement de Motoblur, sa surcouche graphique d’Android, Samsung persiste avec son TouchWiz ici en version 3.0. Je n’ai pas trop aimé cette surcouche qui consiste à copier le menu de l’iPhone à la place de celui d’Android, tout en ajoutant presque aucune fonction à l’interface générale. Alors certes même avec la surcouche le mobile reste très fluide mais ce n’est pas un exploit quand on voit la puissance du Galaxy S qui est tout simplement le mobile le plus puissant actuellement ! Bien sûr on peut changer cette surcouche grâce à de nombreuses applications sur l’Android Market mais on pouvait attendre un peu mieux de Samsung… De même, les menus peu personnalisables le deviennent grâce à des applications dédiées sur le store… En parlant du Store, il ne propose toujours pas le même catalogue d’application que sur l’AppStore d’Apple mais le choix est selon moi suffisant (+ de choix serait toujours bon à prendre, évidemment…) et mis à part les jeux, vous trouverez un peu tout ce dont vous aurez besoin sur l’Android Market, qui gère d’ailleurs les mises à jour des applications automatiquement… Une vidéo en dit plus qu’un long discours (surtout quand la vidéo elle même est assez longue…), je vous laisse donc vous faire votre propre idée avec ma vidéo-test du Samsung Galaxy S :

Quelques mots du GPS : Si l’intégration de Google Maps est excellente, j’ai été assez déçu par Google Navigation : Le logiciel ne me semble pas très fluide (sur le Galaxy S et sur tous les autres mobiles Android sur lesquels je l’ai testé) et on ne peut pas régler la navigation en mode piéton : le mode voiture oblige donc de gros détours. De plus, la voix par défaut est  assez sèche (on a vraiment l’impression qu’on nous ordonne de tourner à tel ou tel endroit) et les instructions sont un peu trop rapides. Je préfère personnellement Google Maps pour la navigation piéton même s’il n’est pas vraiment fait pour ça. En revanche, en voiture Google Navigation est plus utile que Google Maps mais le manque de fluidité provoque parfois quelques erreurs. La recherche vocale est intégrée dans les deux logiciels de cartographie et fonctionne très bien, y compris en Français. Cela fait gagner beaucoup de temps, en particulier au volant !

Important : Certains Galaxy S souffrent d’insupportables ralentissements qui apparaissent au bout de quelques jours/semaines d’utilisation et qui nécessitent d’importantes manipulation afin d’être résolus, en attendant une mise à jour officielle de Samsung, qui sera plus simple à mettre en œuvre…

Conclusion

Le Samsung Galaxy S est un mobile haut de gamme, avec d’importants points forts (le processeur le plus puissant actuellement : encore plus que le classique Snapdragon 1Ghz, l’écran SAMOLED dont Samsung a pour l’instant l’exclusivité) et quelques points faibles (problèmes de lags décrits ci-dessus, absence de flash pour les photos, la finition qui fait trop « bas de gamme », pas encore de mise à jour Android 2.2). Selon votre utilisation, ce mobile pourra donc plus ou moins vous convenir, ce qui est sûr c’est que son prix (100€ avec forfait Orange Origami Star à 50€/mois ou 59€ chez Bouygues avec abonnement Neo3 3h à 50€/mois ou encore 100€ avec abonnement Illimythics 3h à 63€/mois chez SFR) est assez compétitif, comme souvent chez Samsung : moins de 500€ en nu à la sortie. Cela reste cher mais rappelez vous que pour ce prix vous aurez l’un des mobiles Android avec le plus grand écran du marché ! Bon ok, il y a aussi la tablette/smartphone Dell Streak mais 5″ , même si ça rentre encore dans la poche, ça ne joue plus vraiment dans la même catégorie…

Le Galaxy S est dors et déjà une référence dans le monde des Smartphones et il le restera probablement jusqu’à l’hypothétique sortie d’un mobile équivalent chez HTC (Desire HD, l’équivalent européen du HTC Evo ?), à moins que le Nokia et son N8 vous suffisent mais il faudra se contenter d’un OS bien moins convaincant et d’un plus petit écran… LG étant toujours en retard au niveau Smartphone, il ne reste plus que le HTC Desire ou le Sony Ericsson X10 mais le HTC a un plus petit écran (3.7″à et le X10 attend toujours sa mise à jour vers Android 2.1 ! Vous l’avez compris, le Galaxy S restera probablement un bon moment la référence, tant au niveau technique qu’en terme de ventes dans la catégorie « Android haut de gamme » !

Guillaume Favez – has written 241 posts on this site.
Geek, par passion et par métier ! Expert terminaux mobiles, blogueur et en manque de sommeil...

If you enjoyed this post, please consider leaving a comment or subscribing to the RSS feed to have future articles delivered to your feed reader.
This article was posted in Tests and tagged , , , . Bookmark the permalink. Follow comments with the RSS feed for this post. Post a Comment or leave a trackback: Trackback URL.

8 Responses to "Test du Samsung Galaxy S i9000"

  1. pfiou dit :

    Je trouve tes tests pas mal du tout, continue comme ça !
    J’ajouterais un point sur Google Navigation, il ne s’agit effectivement pas d’un GPS qui égale un tomtom mais il est suffisament efficace et agréable pour en faire son GPS de secours ou une utilisation ponctuelle. Et surtout gratuitement, qui peut en dire autant à part Nokia ?

    Bonne journée.

  2. Bysus dit :

    Tout à fait, pour le GPS à part Nokia personne ne rivalise… D’autant plus que Google va certainement travailler sur des mises à jour de son GPS pour qu’il soit au niveau des références dans le domaine…

  3. Max dit :

    Cela reste un très beau mobile … mais un mobile qui risque de rencontrer une concurrence rude avec l’arrivée d’un HTC desire HD (prévu pour mi-d’octobre … mais pas encore sûr)
    Bref un beau portable mais je trouve ça dommage qu’il n’y ait pas de FLASH !

    Mais sinon le pesudo-GPS doit être vraiment sympa :)

  4. yan dit :

    juste pour info les sms sont ils comme le iphone a savoir sous forme de discussion??
    depuis la réalisation de ce test y a t il eu des améliorations notemment au niveau de la mise a jour comme tu lévoque dans ta vidéo?
    merci et bravo pour la démo et ton site ;)

  5. Bysus dit :

    Bonjour,
    Oui les SMS sont en forme de discussion comme sur l’iphone et il y a bien eu une mise à jour.

Trackbacks

  1. […] et les jeux 3D sont très fluides, elle est certifiée DivX et DivX HD tout comme le Galaxy S (que j’ai testé ici) et possède une sortie TV HDMI via une dockstation malheureusement en option. Parmi les autres […]

  2. […] mobile à intégrer un écran de 4,3″, face au Desire, son prédecesseur mais aussi face au Samsung Galaxy S, son concurrent le plus proche en taille d’écran ? Je me suis procuré le Desire HD il y a […]

  3. […] je pense que c’est un bon plan pour les adeptes d’Android. Plus d’infos dans mon test complet du Galaxy S. Attention, il s’agit d’occasion et je vous conseille de vérifier l’état et le […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Current day month ye@r *

Home > Tests > Test du Samsung Galaxy S i9000
© 2006-2019 Bysus.fr. Tous droits réservés.