Home > Comparatifs > Test du SSD Corsair V128 dans un MacBook Pro

Test du SSD Corsair V128 dans un MacBook Pro


Apple propose en option avec ses derniers MacBook Pro des disques dur SSD, pour 250€ le 128Go, 650€ le 256Go et 1250€ le 512Go. Comme on le voit, ces disques dur ultra rapides sont vendus à prix d’or puisque le SSD 512Go à lui seul coûte plus cher que  MacBook Pro 13″ avec un disque classique de 500Go !

En parlant de Macbook, voici la configuration qui m’a servi à tester le SSD Corsair V128 :

  • Processeur Intel Core i5 Dual Core @2,3Ghz
  • RAM 4Go DDR @1333Mhz
  • SSD branché en interne, en SATA 2
  • Mac OS X 10.6.6

Le processeur peut augmenter sa fréquence jusqu’à 2,9Ghz si un seul de ses 2 coeurs est utilisé. Au contraire, en présence d’applications optimisées pour le multicoeur, il pourra simuler 4 coeurs grâce au multithreading.

Je n’ai pas choisi le SSD Apple pour plusieurs raisons :

  • J’avais besoin d’un disque dur 2,5″ externe, j’ai donc récupéré le 320Go livré d’origine avec le MacBook
  • Changer le disque dur d’un MacBook Pro ne met pas fin à la garantie Apple
  • Je choisis un SSD pour ses performances, je veux savoir exactement quelle marque/modèle j’aurai et ce n’est pas possible avec le SSD fourni par Apple par défaut
  • Le V128 est plus performant que la plupart des SSD 128Go en étant plus de 50€ moins cher que celui d’Apple

SSD Corsair Nova V128

Remplacement du disque du MacBook Pro

Le changement de disque se fait assez facilement, mais ça reste un peu plus compliqué que sur un MacBook Unibody d’avant 2009. A l’époque, il suffisait d’enlever la trappe (sans outil, juste via un bouton) permettant d’accéder à la batterie et le disque était juste à côté. Depuis que les batteries sont inamovibles sur les MacBook, il faut démonter toute la coque inférieure : Ce sont donc 10 petites vis cruciformes à retirer pour accéder à ça :

Démontage MacBook Pro installation SSD

Sur la photo ci-dessus, j’avais déjà remplacé le disque d’origine par le SSD. Avant d’y arriver, il faut encore dévisser deux vis qui maintiennent le disque d’origine en place. Une fois qu’on a retiré le disque d’origine, il faut dévisser les 4 petites vis qui servent à maintenir le disque d’origine en place et les remettre sur le nouveau disque. Ensuite, il suffit de remettre le nouveau disque dans son emplacement en branchant le connecteur SATA II puis tout remettre en place.

Démontage MacBook Pro installation SSD

Pour résumer, on a donc :

  • 10 vis cruciformes pour la coque métallique (pas toutes identiques, bien repérer où va chaque vis)
  • 2 vis cruciformes pour fixer une barre qui maintient le disque
  • 4 vis torx (étoile) sur le disque à enlever et à remettre sur le nouveau

C’est une opération assez simple à faire, mais attention à ne pas faire déraper le tournevis sur la coque en enlevant les vis car c’est la grosse rayure assurée. Bien sûr, il faut aussi faire doucement en retirant le disque dur puisqu’il est branché et il vaut mieux ne pas tout arracher !

Installation de Mac OS X sur le SSD

Une fois que le disque est installé, il faut bien entendu installer Mac OS dessus. Là, rien de très compliqué puisque l’assistant d’installation détecte automatiquement le SSD et propose de le formater comme il faut. Si vous voulez vous pourrez aller dans le menu utilitaire de disque pour spécifier le système de fichier utilisé pour la partition ou encore le nombre de partitions souhaitées.

Vous espériez profiter de la rapidité de votre SSD dès l’installation de Mac OS ? Impossible puisqu’on est clairement limité par le DVD : Déjà lors de l’installation sur un disque dur classique, c’est le lecteur DVD qui limite les transferts… Il faudra patienter une trentaine de minutes pour que le MacBook redémarre… en moins de 20 secondes !

Tests de performances

Démarrage / Extinction / Veille

Mac OS X est installé, le MacBook vient de redémarrer, on peut commencer les tests de performances… D’ailleurs, commençons par le temps de démarrage : Celui-ci prends environ 19 secondes, ce qui est un bon résultat puisqu’il comprend le temps d’initialisation de l’EFI (l’équivalent du BIOS sous Mac), le démarrage complet du système et l’ouverture d’une session par défaut !

L’extinction prend environ 3 secondes si aucune application ne ralenti le processus et la sortie de veille prolongée est totalement instantanée.

temps de démarrage boot Mac OS SSD

Le MacBook Pro avec SSD est bien entendu largement plus rapide que le même MacBook Pro avec le disque dur 5400 tours/minutes d’origine : On passe de 65 secondes à 19 avec le SSD !

Mon ancien MacBook Unibody (Core 2 Duo 2Ghz, 4Go DDR3, disque dur 7200 tours/minutes) fait à peine mieux que le MacBook Pro et le disque de 5400 tours/minutes puisqu’il démarre Snow Leopard en 54 secondes. La RAM plus rapide et le Core i5 @2,3Ghz au lieu du Core 2 Duo @2Ghz ne parviennent pas à compenser le disque plus lent du nouveau MacBook… On comprend donc vite que le disque est l’élément le plus lent lors du démarrage, d’où les excellents résultats avec le SSD !

Pour l’extinction du système, le SSD ne fait pas gagner grand chose puisque même les disques dur classiques mettent moins de 5 secondes, contre 3 pour le SSD.

Copie de fichiers

Au niveau de la copie de fichiers, les résultats du SSD n’ont bien entendu rien à voir avec ceux du disque classique comparé sur le graphique ci-dessous. L’autre disque est pourtant en 7200RPM, donc imaginez ceux du 5400RPM livré d’origine avec les MacBook et vous comprendrez que le SSD ne devrait plus être une option tellement il change tout aux performances de la machine !

benchmark SSD HDD copie fichiers

Sur ce graphique représentant la vitesse de transfert en Mo/s, on remarque que les débits dépendent de la taille des fichiers qu’on copie : Plus ils sont petits, plus c’est lent; c’est un comportement habituels pour tous les disques.

Autre remarque, les taux de transferts du SSD ne sont pas très élevés puiqu’on ne dépasse pas beaucoup les 100Mo/s mais comme la copie se fait du SSD vers le SSD, on est en lecture + écriture simultanée, d’où des débits moins rapides que si on transférait des données d’un SSD à un autre…

Virtualisation

Comme je vais comparer plusieurs solutions de virtualisation d’OS dans un prochain article, j’en profite pour inclure ici quelques benchmarks sous Parralels Desktop et VMware Fusion au niveau des temps de démarrage/extinction qui dépendent principalement du disque dur :

benchmark boot windows 7 virtualisation hdd ssd bench démarrage

On peut remarque beaucoup de choses sur ce graphique assez chargé :

  • Le démarrage de Windows 7 virtualisé sur Parallels Desktop, Vmware Fusion et Virtualbox s’effectue en 18 à 30 secondes sur le MacBook Pro avec SSD, et c’est Vmware le plus lent.
  • La reprise de Windows 7 après une mise en veille de la machine virtuelle est aussi plus lente sur Vmware, mais les écarts sont moins importants.
  • L’extinction de Windows 7 est assez rapide via les 3 logiciels puisqu’on tourne aux alentours de 10 secondes dans tous les cas.
  • En utilisant le très lent disque 5400RPM, Parallels Desktop parvient à démarrer aussi rapidement qu’avec le SSD mais VmWare et Virtualbox deviennent très lents puisqu’ils démarrent Windows 7 en respectivement 39 secondes et 1 minute 09 secondes !
  • Même sans SSD, l’extinction de Windows 7 reste rapide pour les 3 systèmes puisqu’elle s’effectue dans tous les cas en moins de 15 secondes.
  • Alors que Virtualbox semble rapide lors du démarrage de Windows 7 avec le SSD, ça devient très lent via le disque 7200RPM ou le 5400RPM alors que ses concurrents sont bien moins impactés. Vmware et Parallels Desktop semblent mieux optimisés…
  • Windows 7 virtualisé via Parallels Desktop démarre aussi vite que Mac OS X en natif. On a le temps de démarrer complètement les deux OS en 40 secondes et s’ils sont en veille, il faut moins de 10 secondes pour les relancer l’un après l’autre !

Impressions & conclusion

Un SSD change totalement l’utilisation quotidienne de Mac OS et Windows 7 : Du démarrage en moins de 20 secondes à la rapidité du lancement des applications, on se demande encore pourquoi Apple propose encore des disques dur à plateaux, surtout à 5400 tours/minute ! Certes le prix est prohibitif mais après tout, les MacBook Air sont passé au tout SSD et ils ne sont pas plus chers que le MacBook Pro 13″ d’entrée de gamme…

Petit détail, les MacBook Air embarquent des SSD dans un format propriétaire qui interdit tout remplacement. Le changement de SSD est très simple sur les MacBook Pro mais pour l’instant, Mac OS Snow Leopard n’active le TRIM que sur les SSD Apple, d’où une éventuelle perte de performances sur les SSD non Apple. Pour l’instant, et malgré l’utilisation intensive de mon SSD Corsair avec tous ces tests, je n’ai remarqué aucune baisse de performance. Pour 200€ le SSD de 128Go (Corsair V128 ou OCZ Vertex 2, en attendant le 3 qui sera bien plus performant), je recommande vivement cette upgrade, que ce soit pour un MacBook récent ou pour une upgrade qui permettra à coup sûr de donner une seconde jeunesse à votre Core 2 Duo vieillissant.

Dernière précision : Lorsque vous aurez utilisé quelques heures un ordinateur doté d’un SSD, vous ne pourrez plus revenir en arrière… Je me demande encore comment j’ai tenu si longtemps sur mon ancien MacBook et son disque pourtant en 7200RPM et même mon RAID 0 sur mon pc de bureau me paraît lent et surtout pas réactif…

Guillaume Favez – has written 241 posts on this site.
Geek, par passion et par métier ! Expert terminaux mobiles, blogueur et en manque de sommeil...

If you enjoyed this post, please consider leaving a comment or subscribing to the RSS feed to have future articles delivered to your feed reader.
This article was posted in Comparatifs, Tests and tagged , , , , . Bookmark the permalink. Follow comments with the RSS feed for this post. Post a Comment or leave a trackback: Trackback URL.

10 Responses to "Test du SSD Corsair V128 dans un MacBook Pro"

  1. fl@ke dit :

    Yep; sympa l’article, tu t’es bien amusé pour mesurer tout ça . Je suis sceptique sur les test de copies de fichiers avec les disques mécaniques : normalement en 3,5″ on atteint les 50Mo/s et en 2,5″ on est pas loin des 30, et tu serais autour de 15-20 sur ton graph? c’est mesuré avec la copie intégrée de mac? sinon : petite faute à j’ai donc récupérer le 320G -> récupéré .Enfin : Je me sens un tout petit peu visé par Je recommande pour une upgrade qui permettra à coup sûr de donner une seconde jeunesse à votre Core 2 Duo vieillissant.… vieillissant :(

  2. Bysus dit :

    Merci pour la faute, corrigé.
    Ouais, tu te sens visé mais je pense que pas mal de gens sont concernés ;)
    Les tests sont mesurés avec la copie intégrée de Mac en chronométrant le temps mis pour copier un dossier de XMo et en divisant le nombre de Mo par le nombre de secondes… Je trouve aussi que c’est pas très élevé mais c’est ce que j’obtiens…

  3. fl@ke dit :

    Du coup, je trouve que l’article est diffamatoire envers les disques mécaniques !

  4. fl@ke dit :

    Sinon, pour les lancements d’applis, ouverture de fichiers, utilisation de iphoto ou imovie ou garageband, c’est plus réactif? c’est surtout ça qui me ferait changer. Mes 8go m’apportent pas grand chose a part que je peux enfin virtualiser, avec 2go cetait pas possible… meme xp me bouffait toute ma ram.

  5. intéressant comme article et merci ! je reste partagé quand même …

    j’ai pris l’habitude de ne rien éteindre sur mon mac

    donc à partir de 4Go, je pense que l’intérêt du SSD s’amenuise un peu
    et encore plus quand on dispose d’un ordinateur fixe …

    c’est intéressant pour un portable, peut être moins pour un iMac ou mac mini !

    une fois que tout est lancé en mémoire, on ne fait plus la différence !

  6. Bysus dit :

    Moi je n’éteignais presque jamais mon MacBook mais je pense que la batterie n’aime pas trop être sollicitée 24h/24…
    Maintenant je l’éteint complètement…
    De plus, pour un iMac ou Mac Mini, le laisser tout le temps allumer alors que tu ne t’en sers que quelques heures par jour c’est pas top, rien que pour l’usure du disque ou la consommation électrique (même si elle est faible).
    Et l’intérêt du SSD n’est pas que là : pas de bruit, plus solide et surtout beaucoup plus réactif !

  7. Bysus dit :

    Ouais c’est vraiment beaucoup beaucoup plus réactif !
    Word, iPhoto, ouverture de 200 photos dans aperçu, etc. tout s’ouvre plus vite !
    J’essaie de faire une vidéo comparative des deux MacBook avec quelques ouvertures de fichiers.
    Dernier test car dans 24h l’ancien MacBook sera vendu ;)

  8. Romain dit :

    Salut Bysus,
    Sais tu si ce disque SSD peut être monté sur un macbook (pas macbook pro) ?
    Au plaisir

  9. Bysus dit :

    Hello,
    Oui, j’en suis presque sûr : n’importe quel MacBook avec port SATA II devrait être compatible ;)

  10. Romain dit :

    Ok thanks !
    J’ai pris du OCZ au final, je verrais ce que ça donnera au montage, j’ai aussi pris des barrette de RAM corsair pour booster un peu plus le vieux macbook :)
    http://bit.ly/nZGkU7

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Current day month ye@r *

Home > Comparatifs > Test du SSD Corsair V128 dans un MacBook Pro
© 2006-2017 Bysus.fr. Tous droits réservés.