Home > Tests > Sony > Test Sony Ericsson Xperia Arc

Test Sony Ericsson Xperia Arc


Un peu à contre courant de tous les smartphones dual core actuels, Sony Ericsson propose le Xperia Arc, un monocore haut de gamme. Si l’Arc ne rentre pas dans la course à la puissance comme la plupart de ses concurrents, que lui reste-t-il pour convaincre ? C’est ce que ce test vous propose de découvrir…

Caractéristiques

  • Processeur 1Ghz monocore, GPU Adreno 205, 512Mo de RAM
  • Stockage interne de 320Mo + port microSD jusqu’à 32Go (carte 8Go fournie)
  • Android 2.3 Gingerbread avec surcouche Sony Ericsson
  • Ecran 4.2″ 854×480 avec technologie Bravia
  • Appareil photo 8Mpixels avec flash LED, enregistrement vidéo HD 720p
  • Edge, 3G, HSPA
  • WiFi b/g/n avec DLNA, bluetooth 2.1
  • MicroUSB 2.0 + microHDMI
  • Lecture vidéo MP4/H263/H264/VMW
  • Lecture audio MP3/eAAC+/WMA/WAV

Le Xperia Arc pêche par sa RAM limitée à 512Mo et son stockage interne de seulement 320Mo. Toutefois, à l’usage ça ne semble pas poser de problème (pour l’instant…) comme vous pouvez le voir dans la vidéo à la fin de l’article…

Photos, déballage & accessoires

Sony Ericsson Xperia Arc

Lorsqu’on découvre pour la première fois le Arc, son design surprend : personnellement, j’apprécie beaucoup ce design original, courbé mais assez carré. Le grand écran et la finesse du téléphone y sont bien entendu pour beaucoup. La plupart des personnes à qui j’ai montré cet appareil ont été elles aussi séduites, mais certains n’apprécient pas les touches physiques trop fines ou le côté trop « carré » du smartphone. Une chose est sûre, le Arc ne laisse pas indifférents comme trop de smartphones qui se ressemblent…

Sony Ericsson Xperia Arc

Le Arc a 3 touches en façade : retour, home et menu. Il manque donc un bouton recherche, vous serez donc obligé d’ajouter le widget de recherche sur l’écran d’accueil si comme moi vous utilisez souvent cette fonction…

Comme on le devine sur la photo ci-dessous, le Arc possède une touche sur la tranche droite pour lancer l’appareil photo et prendre un cliché lorsque l’application est lancée. C’est un bon point puisque de nombreux smartphone ont abandonné ce bouton pourtant bien pratique et qui était très courant il y a quelques années… Sur la même tranche droite, on retrouve des boutons de volume bien plus courants. Sur la tranche opposée, on trouve uniquement une connectique jack audio 3.5mm.

Sony Ericsson Xperia Arc

Quelques photos comparatives avec le Xperia Play, en test bientôt sur ce blog :

Sony Ericsson Xperia Arc -vs- Sony Ericsson Xperia Play

Sony Ericsson Xperia Arc -vs- Sony Ericsson Xperia Play

Capture de photos & vidéos

L’Arc possède un capteur 8Mpixels et un flash LED. Comment s’en sort-il comparé aux autres smartphones ? Ci-dessous, la même photo prise par le Sony Ericsson Xperia Arc, le Samsung Galaxy S II et le HTC Desire HD. Tous sont équipés de capteurs 8 Mpixels et les résultats sont assez proches comme vous pouvez le voir en agrandissant les photos ci-dessous :

Photo prise par le Xperia Arc

Photo prise par le Xperia Arc

Photo prise par le Galaxy S 2

Photo prise par le Galaxy S 2

Photo prise par le Desire HD

Photo prise par le Desire HD

Ci-dessus, on peut voir que le Galaxy S II et le Arc font jeu égal alors que la qualité sur le Sony Ericsson est en 6Mpixels pour avoir le même ratio que l’écran (si l’on met 8Mpixels la photo est plutôt en 4/3). Le Desire HD délivre des photos un peu plus bruitées et donc d’un peu moins bonne qualité. Voici une photo en intérieur réalisé par le Arc : le focus n’est pas très bon

Photo réalisée par le Sony Ericsson Xperia Arc

Photo réalisée par le Sony Ericsson Xperia Arc

Les vidéos sont au mieux en 720p, il paraît logique qu’un processeur monocore 1Ghz ne soit suffisant pour le full HD. Le 720p reste bien assez pour obtenir une qualité apréciable, surtout en extérieur car les faibles luminosités seront sources de bruit numérique, comme d’habitude. Un exemple de vidéo en intérieur : 720p, 40s, 29Mo.

Surcouche graphique Timescape

Sony Ericsson a inclut dans l’Arc la dernière version de son interface utilisateur Timescape. C’est mieux que sur X10, à savoir plus poussé et surtout plus fluide, mais ça reste un peu gadget toujours un peu trop lent pour être utilisé au quotidien selon moi. Si vous voulez plus de détails sur cette partie, je vous invite à regarder la vidéo ci-dessous.

Sony Ericsson Timescape

Exemple de widgets propres à l’interface Timescape de Sony Ericsson

Surf internet & jeux

Que dire du surf Internet : nous sommes en présence d’un smartphone Android 2.3, avec le navigateur par défaut… C’est fluide, les 1Ghz et 512Mo de mémoire sont suffisants. L’application Youtube se lancera automatiquement lorsque vous cliquerez sur une vidéo dans le navigateur, vous assurant une lecture fluide…

Pour le jeu, c’est pareil : les titres disponibles sur l’Android Market fonctionnent sans problème, sauf cas particulier. Monocore oblige, vous ne disposerez pas des jeux Tegra 2 ou d’autres spécifiques aux puces dual core. De toutes façons, on ne dénombre qu’une dizaine de jeux dans le store Tegra zone, donc vous ne manquez pas grand chose… Pour les plus courageux et motivés, vous pourrez trouver sur Google comment faire tourner des jeux Tegra 2 sur le Xperia Arc.

Test vidéo

Comme les tests vidéo sont plus pratiques pour vous faire une idée du smartphone, je vous propose un long test de 24 minutes pour ce Xperia Arc.

Impressions et conclusion

Le Arc est fin et propose un design original associé à un grand écran de qualité, même si l’on peut trouver un peu mieux. Il n’est certes pas dual core mais n’est pas dépassé pour autant puisque les applications qui exploitent vraiment la puissance d’un dual core sont loin d’être nombreuses… Par contre d’ici 12 ou 18 mois ça pourrait être un problème…

Alors, faut-il conseiller ce smartphone ? Oui si vous appréciez le design, que la surcouche Sony Ericsson (améliorée depuis le X10, mais pas encore au top) ne vous déplaît pas et que vous n’êtes pas tentés par un Galaxy S II bien plus performant, tout aussi fin et parfois proposé au même prix !

Le Arc est un très bon smartphone mais face à une concurrence très forte, souvent avec des modèles bien plus puissants et pas forcément beaucoup plus chers, beaucoup pourraient être amenés à choisir un autre modèle.

Points positifs :

  • Câble microHDMI -> HDMI fourni, contrairement à tous les autres smartphones/tablettes !
  • fin, design soigné
  • écran de qualité, même si l’on peut trouver mieux

Points négatifs :

  • Moins puissant que d’autres concurrents sortis au même moment (LG Optimus 2X, Samsung Galaxy S II, HTC Sensation, Motorola Atrix), seulement 512Mo de RAM !
  • seulement 320Mo interne : problème pour les applications qu’on ne peut installer sur carte SD

Guillaume Favez – has written 241 posts on this site.
Geek, par passion et par métier ! Expert terminaux mobiles, blogueur et en manque de sommeil...

This article was posted in Sony, Tests and tagged , , . Bookmark the permalink. Follow comments with the RSS feed for this post. Post a Comment or leave a trackback: Trackback URL.

One Response to "Test Sony Ericsson Xperia Arc"

Trackbacks

  1. [...] Il s’agit du Sony Ericsson Xperia Arc S à moins de 350€ neuf et désimlocké ! Mon test complet du Xperia Arc, un modèle un peu moins rapide que le Arc S, mais qui reste très [...]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Current day month ye@r *

Home > Tests > Sony > Test Sony Ericsson Xperia Arc
© 2006-2017 Bysus.fr. Tous droits réservés.