Home > Tests > LG > Test LG Optimus 3D

Test LG Optimus 3D


Après le test du LG Optimus 2X et plus récemment le test du HTC Evo 3D, il était temps de s’intéresser à l’Optimus 3D. Son hardware haut de gamme, son double capteur photo/vidéo et son écran autostréréoscopique le mettent directement face au seul autre smartphone 3D du marché, l’Evo 3D. A travers un test qui suivra le même plan que pour le HTC, j’esserai de comparer l’Optimus 3D au HTC, mais aussi aux autres smartphones haut de gamme du marché, comme le Galaxy S II ou le HTC Sensation…

Caractéristiques Techniques

  • Processeur : Dual core 1Ghz ARM Cortex A9. Chipset graphique PowerVR SGX540.
  • Mémoire : 512Mo de RAM. 8Go de mémoire interne + port microSD (8Go fournie, jusqu’à 32Go)
  • Ecran 4.3″ LCD 3D autostéréoscopique, 16M de couleurs, WVGA (800×480)
  • Connexions ans fil : 3G+ (HSPDA @14.4Mbits/s) + WiFi b/g/n, DLNA et WiFi Direct, Bluetooth 3.0, aGPS,
  • Connexions filaires : sortie audio jack 3.5mm, port microHDMI (câble microHDMI-> HDMI non fourni), port microUSB 2.0),
  • Photos/vidéos : capteur 5 Mpixels avec autofocus et flash LED, vidéo HD 1080p @30fps en 2D et en HD 720p @30fps en 3D, capteur frontal 1.3Mpixels
  • OS : Android 2.2 avec interface LG
  • Formats supportés : audio : MP3/WAV/eAAC+/AC3; vidéo : MP4/3GP/DivX/XviD/H264/H263
  • Batterie : 1500mAh
  • Dimensions et poids : 128.8 x 68 x 11.9 mm pour 170g

L’Optimus 3D n’embarque que 512Mo de RAM, contre 1Go pour la plupart de ses concurrents (dont le Galaxy S II et l’Evo 3D). C’est dommage, puisqu’Android fermera trop souvent les applications qui tournent en tâche de fond, ce qui prendra un peu plus de temps pour les ouvrir et vous empêchera justement d’effectuer de nombreuses tâches de fond. Par contre, LG annonce que l’Optimus 3D sera capable de lire et enregistrer en 2D/1080p et en 3D/720p, alors que l’Evo 3D, pourtant plus puissant sur le papier ne sait ni lire ni enregistrer en 1080p !

Design, photos

J’apprécie le design de l’Optimus 3D que je trouve assez original. Le revêtement arrière est très agréable même s’il garde un peu les traces de doigts. La partie métallique à l’arrière est du plus bel effet, ça donne un côté « luxueux » ou « classe » que j’apprécie. En revanche, les capteurs photos arrières sont légèrement bombés et du coup le smartphone n’est pas stable lorsqu’il est posé sur une table et qu’on appuie sur l’écran.

Je l’aurais bien vu un peu moins haut et plus fin, car il fait tout de même assez gros. IL n’est toutefois pas plus gros que le HTC Evo 3D :

Sous l’écran, on retrouve les 4 boutons classiques Android (menu/option, home, retour et recherche). Sur le côté droit, on a le bouton qui permet de basculer en 2D/3D et le réglage du volume. Sur le côté gauche, on a la connectique microUSB et miniHDMI que des caches bien finis dissimulent et protègent des poussières. La partie supérieure abrite le bouton power et la sortie jack alors qu’on ne retrouve que le micro sous l’appareil.

L’écran et la 3D

L’écran est LCD, donc ni SLCD ni AMOLED… La visibilité au soleil est donc réduite par rapport à un Galaxy S II ou même un Optimus 2X. Je publierai prochainement un comparatif des écrans des smartphones récents, 3D y compris.

Abordons enfin la 3D : L’écran est autostéréoscopique et tout comme le HTC Evo 3D ou la Nintendo 3DS, pas besoin de lunettes pour percevoir la profondeur, à condition de se tenir à la bonne distance et avec le bon angle. Une seule personne pourra donc voir cette « 3D », mais on s’habitue assez vite à tenir le smartphone correctement pour bien percevoir la 3D.

LG a eu la bonne idée d’intégrer du contenu 3D à son smartphone :

  • 4 jeux 3D : Nova, Asphalt 6, Lets Golf 2 et Gulliver’s
  • Youtube 3D
  • 3D Gallery, une gallerie photo/vidéo avec présentation des vignettes en 3D et filtrage du contenu pour n’afficher que les éléments 3D. Elle contient plusieurs vidéos 3D, dont certaines valent vraiment le coup d’oeil !
  • 3D Camera, un raccourcis vers l’appareil photo/caméscope 3D
  • 3D Guide, un guide sur comment : capturer correctement du contenu 3D (distance de l’objet), regarder du contenu 3D (distance, angle de vision), partager (via Youtube 3D ou les réseaux sociaux) et enfin connecter son smartphone 3D à une TV 3D via un câble HDMI 1.4 ou par le DLNA.

La différence de position de certains éléments, comme le haut du club de golf, permet de percevoir une profondeur sur l’écran de l’Optimus 3D

J’apprécie surtout les jeux, en espérant que l’offre se développe mais je trouve aussi qu’un peu d’aide via le 3D Guide ne fait pas de mal. Apprendre aux non connaisseurs comment mieux se servir de l’écran 3D et qu’ils peuvent envoyer leurs vidéos en 3D sur Youtube, c’est pas mal, non ?

Photos et vidéos

Le capteur 5Mpixels du LG Optimus 3D est plutôt moyen, comme le montre la photo ci-dessous. C’est assez pixelisé et les couleurs ressortent peu. Dans l’ensemble je dirais donc qu’il y a bien mieux niveau appareil photo pour un smartphone.

 

En 3D (ci-dessous), c’est à peu près la même qualité sauf qu’on passe à 3Mpixels par photo, donc encore plus pixelisé. J’ajouterai d’autres photos plus tard mais globalement, tant en 2D qu’en 3D l’Optimus 3D déçoit. Pour visualiser la photo ci-dessous en 3D, il faut renommer le .jpg en .jpo et l’ouvrir sur un appareil compatible.

Comme pour le HTC Evo 3D, l’impression de profondeur ne fonctionne que pour les photos prises à une certaine distance : Pour l’Optimus 3D, c’est entre 50cm et 2 mètres environ. A plus de 3 mètres vous ne verrez aucune profondeur et à moins de 50cm c’est tout flou…

Les vidéos sont fluides et de bonne qualité, par contre la luminosité est souvent mal gérée : la vidéo est soit sous-exposée, soit sur-exposée. Je posterai un exemple dans les jours qui viennent.

Puissance

Comme tout smartphone dual core, le LG Optimus 3D n’a pas à être inquiété niveau puissance puisqu’aucun jeu n’exploite encore leur puissance à fond. Mais ça arrive, petit à petit et il vaut mieux voir large si l’on ne veut pas être dépassé sur ce plan d’ici quelques mois…

D’après Smartbench, l’Optimus 3D est moins rapide que le Galaxy SII, mais aussi moins rapide que l’Optimus 2X, ce qui parait surprenant ou décevant… Quadrant nous rassure en positionnant clairement l’Optimus 3D bien au-dessus de tous ses concurrents monocores :

Conclusion

Je ne pense pas que la 3D soit vraiment utile. Ou alors, pas à l’heure actuelle, avec des photos pas très réussies (bien moins qu’en 2D) et des écrans capricieux (comprendre qu’il faut être parfaitement en face pour voir la profondeur). Toutefois, il faut reconnaître que l’Optimus 3D est largement meilleur que le HTC Evo 3D sur l’écran 3D et les photos/vidéos 3D. Donc si vous voulez un smartphone 3D, c’est le LG Optimus 3D qu’il faut choisir !

Si pour vous aussi, la 3D est un gadget qu’on n’utilise jamais, alors il faut comparer cet Optimus 3D à tous les autres smartphones du moment. Et là, forcément le choix est plus difficile : pourquoi ne pas choisir un Galaxy S II, plus fin, léger, plus rapide et avec un meilleur écran que l’Optimus 3D qui n’a pour lui que sa finition et donc la 3D. Le Sensation est aussi un concurrent intéressant : tout aussi rapide, il a une résolution un peu meilleure et il est moins imposant et bien fini.

Pour conclure : l’Optimus 3D est le meilleur smartphone 3D mais sans tenir compte de cette fonction, ce n’est qu’un smartphone haut de gamme parmi d’autres, ni mauvais, ni excellent.

Guillaume Favez – has written 241 posts on this site.
Geek, par passion et par métier ! Expert terminaux mobiles, blogueur et en manque de sommeil...

If you enjoyed this post, please consider leaving a comment or subscribing to the RSS feed to have future articles delivered to your feed reader.
This article was posted in LG, Tests and tagged , , . Bookmark the permalink. Follow comments with the RSS feed for this post. Post a Comment or leave a trackback: Trackback URL.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Current day month ye@r *

Home > Tests > LG > Test LG Optimus 3D
© 2006-2017 Bysus.fr. Tous droits réservés.